Cinema

Les projectionnistes de MK2 en grève ce 12 mai 2012

11 mai 2012 | PAR Yaël Hirsch

Le passage au numérique depuis 2 ou 3 ans dans les salles obscures est en train de réduire un métier à l’obsolescence. Demain, les projectionnistes de MK2 descendent dans la rue non pas « pour maintenir un métier obsolète, mais au contraire pour clamer sa nouvelle utilité ». Face au refus du réseau de salles parisien créé par Marin Karmitz d’ouvrir un vrai dialogue social, les projectionnistes du groupe seront en grève ce samedi 12 mai et se rassembleront à Partir de 15 heures devant le MK2 Quai de Loire (7, quai de Loire, Paris 19e, m° Jaurès).

Avec le passage au cinéma numérique, MK2 qui a pourtant connu une hausse d’affluence ces dernières années, demande – à salaire égal et d’ailleurs inchangé au niveau horaire depuis 15 ans- à ses projectionnistes d’assurer d’autres tâches (accueil, caisse, vente de pop corns…). Ces derniers assurent que ce « redéploiement » est dommageable pour les clients qui sont mal orientés. Ils tirent donc la sonnette d’alarme au nom des valeurs défendues par le groupe : « MK2 est né de la volonté de créer un réseau de cinéma parisien se démarquant de ses concurrents par l’exigence de sa programmation et la qualité de son accueil. Notre attachement à l’entreprise est lié à cette histoire« .

Saison 2012-2013 : le Théâtre National de Chaillot entre engagement et partage dans le sillage de Jean Vilar
Des souliers série limitée pour le Festival de Cannes
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Les projectionnistes de MK2 en grève ce 12 mai 2012”

Commentaire(s)

  • MK2 cherche à préserver l’emploi des opérateurs, tous les emplois.

    Une manifestation de certains opérateurs du réseau MK2 et un appel à la grève ont été lancés par le syndicat SUD Culture et CNT (syndicat non représenté dans l’entreprise) pour le samedi 12 mai 2012.

    Cet appel est lié principalement à la modification du contrat de travail proposée aux opérateurs dans le cadre des changements que leur métier vit avec l’arrivée du numérique dans les salles.

    Cette numérisation a profondément transformé le métier d’opérateur cabine et modifie toute l’organisation des salles de cinéma.

    Le syndicat Sud Culture poursuit, depuis le début des discussions internes, d’autres objectifs que la simple défense des salariés.

    MK2 conteste avec force les propos écrits dans le tract appelant à cette manifestation et la direction de MK2 est particulièrement choquée par les accusations fantaisistes de menaces de licenciement et d’entrave.

    Pour mémoire :

    – le déploiement du numérique a commencé chez MK2 depuis 2009

    – le numérique est déployé à 100% dans tout le réseau MK2 depuis plus de 10 mois

    – ces changements sont discutés avec les operateurs depuis près de 3 ans

    – tous nos principaux concurrents ont procédé à des licenciements dès la mise en œuvre du numérique, alors que MK2 n’a procédé à AUCUN licenciement.

    La procédure en cours, visant à modifier le contrat de travail des personnels de cabine, prévoit :

    – le maintien de TOUS les postes et des salaires

    – L’octroi de la prime confiserie et de la prime caisse pour les opérateurs (s’ils étaient amenés à réaliser ces tâches),

    – l’accompagnement des salariés par la formation afin d’être préparés au mieux aux évolutions de leurs missions.

    Au moment même où MK2 annonce la création du 1er festival du 35mm au MK2 Hauteufeuille afin de valoriser ce format et le métier d’operateur, cette action semble déconnectée de l’énergie mise en œuvre par la société pour préserver les emplois et de sa volonté d’accompagner l’ensemble de ses salariés dans cette mutation.

    A cette heure aucune annulation de séance n’est à prévoir pour la journée de samedi.

    Nathanaël Karmitz
    Président du Directoire

    mai 12, 2012 at 6 h 49 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture