Cinema
Le parrain et Président du jury de l’édition 2021 de l’aide à la création de la Fondation Gan pour le Cinéma est David Oelhoffen

Le parrain et Président du jury de l’édition 2021 de l’aide à la création de la Fondation Gan pour le Cinéma est David Oelhoffen

12 mai 2021 | PAR Yaël Hirsch

Chaque année, la Fondation Gan pour le Cinéma soutient 4 projets de premier ou second film de long métrage avec une dotation permettant à son auteur de le développer.

Le Président du jury et Parrain de l’édition 2021 est le réalisateur David Oelhoffen qui avait reçu cette aide en 2005 pour Nos retrouvailles avec Jacques Gamblin et Nicolas Giraud, présenté à la Semaine de la Critique en 2007.

Succédant entre autres à Alice Winocour, Thomas Lilti et Christophe Honoré, David Oelhoffen exprime pour Toute La Culture l’importance dans sa carrière et à ce moment présent pour le Cinéma de l’aide à la création de la Fondation Gan : « J’ai bénéficié du soutien de la Fondation Gan pour mon premier film, ça avait été un coup de pouce déterminant. C’est donc très naturellement que j’ai accepté ce parrainage, quand on a eu la gentillesse de me le proposer. Aider l’éclosion de nouveaux auteurs me semble aussi réjouissant qu’important. Nous ne sommes pas dans un moment favorable au cinéma d’auteur, encore moins au jeune cinéma d’auteur. Contribuer à ce que notre cinéma se renouvelle, voire s’ouvre à d’autres regards, me semble primordial. »

Nous avons suivi sa carrière et ses réalisations (dont Loin des hommes en 2014 et Frères ennemis en 2018) avec beaucoup d’attention, ainsi que celles de nombreux cinéastes révélés et/ou soutenus par l’aide à la création de la Fondation Gan : Houda Benyamina, Hubert Charuel, Katell Quillévéré ou Mia Hansen-Love font partie des cinéastes qui en ont bénéficié. Nous avons également interviewé avec joie une des lauréates de l’édition 2020, Léonor Serraille, qui après sa Caméra d’or Jeune femme, réalise son deuxième film en partie grâce à cette aide à la création. Nous avons hâte de découvrir Petit frère (lire notre interview).

visuel : ©Totvydas Stukas

Petite Maman, la douce balade de Céline Sciamma
Nouveaux rebondissements, exposition de Philippe Richard
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture