Cinema

Le Festival Cinémas d’Afrique aura lieu à Angers du 16 au 21 avril 2013

15 mars 2013 | PAR Yaël Hirsch

De retour du FESPACO (Festival panafricain de Ouagadougou), les programmateurs du Festival Festival Cinémas d’Afrique ont levé le voile sur leur programmation. Au programme, courts, 5 longs et 6 documentaires.

Longs métrages :
Andalousie mon amour ! ; Mohamed Nadif? | Maroc?| 2011?| 86’ | VOSTF
Un petit village de la côte marocaine. Deux étudiants qui rêvent d’Europe prennent une barque pour l’Espagne, avec la complicité de l’instituteur. L’un d’eux échoue en Espagne…dans une Andalousie plus qu’étrange. Pendant ce temps au village, trafics et combines des notables vont bon train. Comédie populaire où la satire poussée à l’extrême moque une société qui se cherche, à travers des situations quasi surréalistes.

Au-delà des lignes ennemies ; Lentswe Serote | Afrique du Sud | 2012 | 85’| VOSTF
Afrique du Sud sous l’apartheid. Joan, fille d’un fermier blanc vit bien loin de la violente réalité de son pays. Sa vie bascule quand elle découvre que son père et son ami sont des tortionnaires, impliqués dans des crimes politiques.Un film pour dépasser la violence, la haine et les préjugés racistes de l’ère de l’apartheid.

La vierge Margarida ; Licínio Azevedo | Mozambique | 2012 | 87′ | VOSTF
Mozambique, 1975. Avec la révolution, émerge la « femme nouvelle ». Les femmes de « mauvaise vie » sont amenées dans un camp isolé, sont entraînées par des femmes soldats, afin d’apprendre à vivre autrement. Margarida jeune de la campagne qui se retrouve là par erreur, plaide son innocence. Une comédie dramatique qui salue la révolte, la solidarité et le courage des femmes.

Le capitaine Nakara ; Bob Nyanja | Kenya | 88’ | VF doublée
Pour séduire sa bien aimée, Muntu, un petit criminel est prêt à tout. Y compris endosser l’uniforme du capitaine Nakara, grâce auquel il obtiendra les papiers nécessaires à un travail rangé. Musique et images colorées pour cette comédie truculente qui tourne en dérision la bureaucratie, la corruption, l’autoritarisme d’un Etat (presque) imaginaire.

Malagasy Mankany ; Haminiaina Ratovoarivony | Madagascar | 93’| VOSTF
Jimi s’embarque avec ses deux meilleurs amis à travers Madagascar pour rejoindre le village de son père, tombé gravement malade. Parcours initiatique sous forme de road movie, à la découverte d’une jeunesse malgache confrontée à de nombreux défis. Un film autoproduit, pour imaginer des possibles pour le pays, à travers différents personnages.

Courts métrages
Demain, Alger ? ; Amin Sidi-Boumediène | Algérie | 2011 | 20′
Alger, octobre 1988. Trois jeunes à la croisée des chemins : prendre un billet d’avion pour l’Europe comme leur ami, ou brandir des pancartes dans la rue ? Hommage à la jeunesse de 1988 qui souhaitait des changements radicaux pour l’Algérie. Atmosphère sombre pour ce film qui fait écho aux révolutions arabes d’aujourd’hui.

Ghali ; Ikrame Elaouane | Maroc | 2011 | 18’
Driss, un vieil homme vivant seul, confie ses achats très spéciaux – du matériel électronique – à Ahmed, le gardien de son immeuble. Celui-ci est plein de soupçons : un acte terroriste semble se préparer. Dénonciation du climat de tension qui règne aujourd’hui.

Moly ; Moly Kane | Sénégal | 2011 | 19’
Le jour où son père meurt, c’est à Moly jeune homme handicapé, que revient la prise en charge de la famille. Malgré ses diplômes, les employeurs le rejettent à cause de son handicap. Le travail de la terre et le courage l’aideront à sortir de cette situation. Moly, un modèle de persévérance, qui montre qu’avec volonté tout est possible.

Offrande ; Walid Mattar | Tunisie | 2011 | 16′ |
Hassan ne sait plus quoi faire : bientôt l’Aïd et il n’a pas les moyens d’offrir à son fils et sa femme un mouton. Grâce à la publicité, il entrevoit une solution qui fera taire les voisins condescendants ou moqueurs. Film plein d’humour pour parler des pièges de la pression sociale et de la société de consommation

Quand ils dorment ; Maryam Touzani | Maroc | 2011 | 17’
Sara, huit ans est très liée à son grand-père. Lorsqu’il meurt subitement, on lui interdit ainsi qu’à sa mère de veiller auprès de lui la nuit. Déterminée, elle parvient à passer un dernier moment avec lui. Regard plein de finesse sur un sujet sensible.

Documentaires:
Hamou Beya, pêcheurs de sable ; Andrey S. Diarra | Mali | 72’|
Les bozo, peuple du fleuve, ne pêchent plus le poisson mais le sable : les besoins grandissants pour les constructions à Bamako rendent cette activité peu écologique, lucrative. Gala, jeune bozo, n’en oublie pas pour autant le lien fondamental aux esprits de l’eau. Beauté des images pour ce film qui permet de questionner les mutations et leurs relations à la tradition.

Le Président Dia ; Ousmane William Mbaye | Sénégal | 2012 | 54’
Sénégal, le 17 décembre 1962, Mamadou Dia, président du conseil du Sénégal, est arrêté et condamné à perpétuité, accusé de coup d’état par son ami et compagnon Léopold Sédar Senghor. Retour sur l’histoire qui permet de comprendre la façon dont s’est amorcé le passage à l' »indépendance » au Sénégal.

La porte du non retour ; Santiago A. Zannou | Bénin, Espagne | 2010 | 75’
Alphonse Zannou a quitté le Bénin il y a 37 ans. Plein de regrets, il décide enfin de revenir à sa terre natale, accompagné de son fils, qui film le voyage. Un retour au pays en quête de retrouvailles, de pardon et de réconciliation, avec sa famille et avec lui-même. Et qui permet aussi la transmission à son fils de ses racines africaines.

Le Rite, la Folle et Moi ; Gentille M. Assih | Sénégal | 2012 | 85’| VOSTF
La réalisatrice est marraine de sa sœur pour son Akpéma – rituel d’initiation pour les jeunes filles en pays Kabié (Togo). Pour acquérir son statut de femme : tête rasée, perles et découverte de l’histoire de famille. Un film poignant, à l’écriture très travaillée, qui révèle un secret de famille et la complexité du lien aux ancêtres.

Terre Verte ; Boubacar Gakou | Mali | 52’ | VOSTF
La zone « Office du Niger », où se cultive le riz au Mali, n’est pas l’Eldorado promis par l’Etat. Oumar en témoigne : engrais trop chers, concurrence déloyale du riz asiatique, valorisation des terres agricoles par les firmes nationales et multinationales,… autant d’éléments qui piègent les paysans. Plaidoyer qui interroge sur la propriété de la terre, et qui contribue à faire changer les choses.

Yvette ; Marie Bassolé & Ferdinand Bassono | Burkina Faso | 2011 | 21’| VOSTF
Yvette, femme du village de Perkouan, témoigne de sa vie à travers les tâches quotidiennes, son environnement et ses réflexions. Bel exemple de dignité, de force et de courage filmé au plus près par des personnes de son village dans le cadre d’un atelier audiovisuel.

source  : communiqué de presse.

La Bulle du Jazz Club Etoile : un bar éphémère chic et végétal !
Un recueil d’inédits de Claude Lévi-Strauss vient de paraître
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *