Cinema
L’amour a ses raisons… Que la raison ignore?

L’amour a ses raisons… Que la raison ignore?

13 juin 2011 | PAR Geraldine Pioud

Dans la lignée des film à sketchs de la comédie italienne des années cinquante et soixante, « l’amour a ses raisons… » explore le sentiment amoureux à plusieurs périodes de la vie : la jeunesse, la maturité et l’âge de raison. Et surprise : les plus audacieux ne sont pas forcément ceux que l’on croit!

Synopsis : « Trois histoires d’amour à différents âges : la jeunesse, la maturité, l’âge de raison.
La jeunesse : Roberto est un jeune avocat ambitieux ; il doit épouser Sara. Tout semble planifié dans sa vie. Au cours d’une expropriation dont il est chargée, il rencontre Micol, magnifique et provocante jeune femme d’un petit village Toscan. Tout se complique alors.
La maturité : Fabio, présentateur vedette du journal télévisé, est un mari irréprochable depuis 25 ans. Lors d’une soirée, il rencontre Eliana, une femme fatale pleine d’imprévus. Lorsque celle-ci ne veut plus le quitter, cette histoire qui devait être sans lendemain s’avère plus difficile à maîtriser.
L’âge de raison : Adrian est un professeur américain d’histoire de l’art. Depuis son divorce, il a décidé de vivre à Rome. Il est ami avec Augusto, le concierge de l’immeuble. Sa fille, la fulminante Viola, vient bouleverser la tranquille existence d’Adrian, qui va ressentir des émotions jusque-là éteintes… »

Des duos et des trios amoureux qui se cherchent, s’aiment, se croisent, se séparent… sur fond de comédie à l’italienne qui se veut résolument de la période faste du cinéma à sketchs des années cinquante et soixante. Trois chapitres, trois âges pour l’amour (mais chaque âge n’a-t-il pas sa propre histoire d’amour?), dans lesquels les doutes s’installent, les peurs aussi. C’est léger et parfois cruel, car aimer et désirer n’est jamais chose simple, quel que soit l’âge de la vie. Dans ces histoires de rencontres, il est assez regrettable de voir le portrait que le réalisateur fait des femmes : infidèles, folles, strip-teaseuses, fruit défendu qui tend la pomme du péché. L’homme paye plus ou moins lorsqu’il cède à la tentation, mais jamais il n’apparaît comme coupable. Le monde n’a donc pas tant évolué depuis… pathétique constat. Et pourtant au bout de cela une agréable surprise : alors que la jeunesse semble résignée, presque sage, l’âge de raison apparaît comme plus audacieux, prêt à franchir le pas et prendre des risques. Justement : à l’âge où l’on devrait être raisonnable (où on leur dit d’être raisonnable?), ils décident de ne pas l’être. Un vrai bonheur!

L’AMOUR A SES RAISONS : BANDE-ANNONCE Avec… par baryla

 

L’amour a ses raisons (Manuale d’amore 3), de Giovanni Veronesi, avec Robert De Niro, Carlo Verdone, Riccardo Scamarcio, Monica Bellucci, Michele Placido, Laura Chiatti, Donatella Finocchiaro
Italie, 2h05, Comédie / Romance
Au cinéma le 15 juin

Infos pratiques

Kung Fu Panda 2 : en attendant le 3!
Le Mashup film festival reporté au Forum des Images du 24 au 25 juin 2011
Geraldine Pioud

One thought on “L’amour a ses raisons… Que la raison ignore?”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *