Actu
L’agenda cinéma du mercredi 3 août

L’agenda cinéma du mercredi 3 août

03 août 2022 | PAR Rachel Rudloff

En ce milieu d’été, que vos soyez en vacances ou non, une chose est sûre, c’est que nos recommandations ciné de la semaine vont vous faire voyager ! 

 

En décalage

Plongez au cœur de la ville de Barcelone pour un thriller/drame fascinant, dans lequel la protagoniste (Marta Nieto), ingénieuse son, se retrouve désynchronisée du jour au lendemain. Secret médical et secret familial vont alors bouleverser sa vie. Un bijou cinématographique, beau et ingénieux, dont vous pouvez retrouver notre critique complète ici

 

Les promesses d’Hasan 

Embarquez pour la Turquie avec le dernier film du réalisateur Semih Kaplanoglu. Le combat d’un agriculteur et de la nature elle-même contre l’installation d’un pylône électrique au milieu d’un terrain agricole. Mais cette lutte pesante va aussi révéler les failles de chaque personnage : entre secrets, mensonges et pardon, Semih Kaplanoglu nous offre un tableau magnifique des relations humaines, dans des images à couper le souffle. Retrouvez notre critique complète ici

 

L’année du requin 

Si vous préférez la mer à la campagne, pas d’inquiétude ! Vous trouverez votre bonheur avec la comédie-thriller des frères Boukherma, le premier film de requin français. Les deux jeunes réalisateurs dressent un portrait tendre et amusant des habitants du Sud-Ouest, avec toujours une empreinte particulière à l’image, colorée et loufoque. 

 

Amants super-héroïques 

Si vous vivez (ou rêvez) de l’idylle, le nouveau film de l’italien Paolo Genovese sort aujourd’hui ! Une comédie sentimentale autour de deux personnages que tout oppose : Anna, dessinatrice et anticonformiste et Marco, mathématicien très cartésien. Le réalisateur s’amuse avec ces personnages atypiques à interroger nos relations amoureuses, leurs contradictions en faisant de l’amour un super-pouvoir. 

 

Des feux dans la nuit

Enfin, le réalisateur Dominique Lienhard nous invite à nous perdre dans un village entre terre et mer, pour un drame à l’ambiance glaciale. Adaptation d’une nouvelle japonaise, le film empreint de réalisme tend pourtant vers le surnaturel : un père, obligé de se vendre comme esclave laisse son jeune fils « père de famille », lui donnant des responsabilités trop vite, au côté de sa mère superstitieuse (Ana Girardot). 

 

Visuel : affiche du film Amants super-héroïques

L’année du requin : entre rire et frisson
Sur la parution des œuvres complètes de Roberto Bolaño aux Editions de l’Olivier
Rachel Rudloff

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture