Cinema

La Cannes à pêche aux Frenchies…

12 mai 2009 | PAR Gilles Herail

J-1 avant Cannes. Focus sur deux castings qui donnent envie : Johnny et Cantonna sur la croisette.

Le vénérable Gilles Jacob semble avoir de plus en plus de mal à se convaincre de la pertinence de sa sélection principale. Après une année 2008 placée sous le signe de l’ouverture, Cannes se complait de nouveau dans le classicisme. Beaucoup d’habitués, d’Almodovar à Tarantino et peu de prise de risque sur le choix des réalisateurs.

Alors, rien à sauver de cette quinzaine cannoise ? Si l’on attend avec impatience les projections d’Up hors compétition et les films des sections parallèles, deux candidats à la palme ont attiré notre attention : Looking for Eric et Vengance. Une fois n’est pas coutume, c’est du côté des castings que naît l’envie irrationnelle de découvrir ces deux projets très différents. On y retrouve deux icônes frenchies, déjà passés par le cinéma. Le premier se trouve être le plus Sarkozyste des chanteurs, et le plus Johnny des Jean Philippe Smet. Le deuxième n’est autre qu’Eric Cantonna, déjà grand comédien sur les terrains, et qui prolonge sa carrière cinématographique avec un des projets les plus excitants du bal cannois.

Ken Loach, cannois parmi les cannois, signe ainsi un retour que l’on espère réussit après avoir épuisé les thèmes qui ont fait son cinéma. Sans abandonner ses préoccupations sociales, il prend des risques avec un scénario dont le pitch est surprenant. Un postier déprimé décide de reprendre sa vie en main grâce à son idole : Eric Cantonna. La bande annonce joue à fond sur le charisme d’un Cantonna plus bourru que jamais, et la rencontre entre deux personnages que tout oppose. Cantonna occupe l’espace, joue comme il est, et impressionne. Comme il le dit lui-même : I’m not a man, I’m Cantonna. On n’ira pas le contredire.

Le cinéma hongkongais sera aussi en compétition avec le film annuel du prolifique Johnnie To. Les premières images annoncent un polar sombre et poisseux dont il a le secret. Mieux, le maitre du film noir s’est offert les services de notre Johnny national dans un rôle sur mesure. Un ancien tueur à gages qui arrive à Hong-Kong pour venger le meurtre de sa fille. Le trailer dévoile un Johnny métamorphosé, l’air grave et menaçant, baragouinant un anglais surprenant. On aime déjà sa silhouette, déambulant dans les nuits sombres et pluvieuses de Hong-Kong. Sa vengeance sera à coup sur un événement du festival.

Ne soyons pas mauvais joueurs. Si la sélection 2009 déçoit par son manque d’originalité, (rappelons les noms des compétiteurs: Lars Von Trier, Jane Campion, Jim Jarmusch, Alain Resnais, Jacques Audiard, Ang Lee, Haeneke, Elia Sulemane… que des nouveaux) Cannes arrive toujours à capter l’attention, paradoxalement, ici, avec la présence de ces deux acteurs improbables qui apportent un zest de fraicheur dans un festival sclérosé. Vengeance et Looking for Eric sortiront respectivement le 20 et le 27 mai. La boite à sorties sera alors au rendez vous pour donner son avis sur ces deux projets… prometteurs ?

Gilles Hérail

Attention… Demis Roussos revient !
Orphée et Eurydice par Marie Chouinard : que d’émotion !
Gilles Herail

2 thoughts on “La Cannes à pêche aux Frenchies…”

Commentaire(s)

  • Erwan

    C’est le jeu… J’ai mus ta video de fait… Bien joué. Et merci :) ^^

    mai 13, 2009 at 0 h 05 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *