Cinema
Itinéraire bis : road movie romantique solaire avec Leila Bekti et Fred Testot

Itinéraire bis : road movie romantique solaire avec Leila Bekti et Fred Testot

06 août 2011 | PAR Gilles Herail

La critique d’un petit film qui fait partie des jolies surprises de l’été. Un peu fleur bleue, cette échappée belle de deux personnages ayant besoin d’air joue à fond la carte de la mélancolie et de la tendresse. A voir pour la grâce de son duo principal.

Synopsis : Jean, 35 ans, habite encore avec sa mère dans sa petite ville de Corse et travaille comme cuisinier dans le restaurant familial. Son avenir est tout tracé : reprendre le restaurant. Mais un jour, Nora, jeune femme de caractère est jetée à la mer depuis un voilier de course. Elle échoue sous les yeux de Jean. C’est l’aventure qui frappe à sa porte. L’écriture de Pierre Salvadori irrigue le scénario par sa délicatesse et son attention portée aux personnages. La ressemblance s’arrête là car le rythme comique très ciselé du réalisateur de De vrais mensonges est absent dans un film qui délaisse très vite la comédie pour une road romance intimiste et initiatique. Itinéraire bis raconte une petite histoire toute simple. Une rencontre aérienne portée par deux acteurs en osmose complète.

Fred retrouve un rôle proche de celui qu’il tenait dans Au bistro du coin. Un homme normal, à l’étroit dans une vie qu’il subit et dont les yeux de chien battu trimbalent une mélancolie touchante. Leila Bekti apporte elle toute son énergie dans un rôle beaucoup moins caricatural qu’annoncé, celui d’une femme blessée, à fleur de peau, souvent insupportable mais surtout marquée par une révolte profonde. La réalisation épaule modestement le charme des acteurs mais a la très bonne idée de s’éloigner du clinquant luxueux souvent sur utilisé dans ce genre de productions. Itinéraire bis ne ressemble pas à l’Arnacoeur. Il est plus gris, plus simple, plus lunaire. Comme dans Mike, passé inaperçu au mois de juin, la naïveté des clichés romantiques et les ruptures de ton comique mal amenées sont parfois maladroites mais le cœur y est. Si l’évolution des personnages et des péripéties est peu crédible, le talent des deux acteurs principaux, quasi seuls à l’écran donne à ce bel hommage au road movie romantique une saveur indépendante toute particulière.

Gilles Hérail

Itinéraire Bis, un road movie romantique de Jean-Luc Perreard avec Leila Bekhti et Fred Testot, 1h20, sortie le 3 août 2011

 

Les Schtroumpfs : comédie familiale pleine d’humour bleu
Première phalange de Luce : premier album prometteur de l’ultime lauréate de la Nouvelle Star
Gilles Herail

One thought on “Itinéraire bis : road movie romantique solaire avec Leila Bekti et Fred Testot”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *