Cinema
Extremement fort et incroyablement près: Hanks et Bullock dans un drame sur fond de 11 septembre

Extremement fort et incroyablement près: Hanks et Bullock dans un drame sur fond de 11 septembre

21 février 2012 | PAR Gilles Herail

Critique: le cinéma américain continue son travail de mémoire et de digestion du drame du 11 septembre après World Trade Center et Vol 93. Malgré son titre et son affiche racoleuses, Extremely loud et incredibly close n’est pas le tire-larme absolu attendu. Pas non plus un très bon film.

Synopsis officiel: Un an après la mort de son père dans les attentats du 11 septembre, Oskar Schell, 9 ans, trouve une clé. Il part alors à la recherche de la serrure dans la ville de New York… Survendant ses deux “stars”, Sandra Bullock et Tom Hanks, le film de Stephen Daldry se concentre en fait quasi uniquement sur l’enfant, incarné par Thomas Horn. Le jeune acteur fait ce qu’il peut mais ne dégage jamais de réelle empathie tant son personnage de jeune garçon tête à claque irrite tout au long de l’histoire. Extrêmement fort et incroyablement près tire souvent vers la facilité, accumulant ici et là des scènes de pleurs soulignées sans pudeur par une musique manipulatrice.

Le film réussit cependant à s’extirper par instants de ces passages obligés qui ont leur légitimité auprès d’un public américain encore traumatisé par les attentats du World Trade Centre mais laisseront de marbre les spectateurs français peu sensibles au grand déballage d’émotions à l’américaine. Comme dans Hugo, le dernier film de Scorsese, le scénario nous propose de suivre une véritable chasse au trésor, la quête étant ici axée autour d’une clef léguée par le père disparu. Oskar, timide maladif et surdoué frôlant l’autisme doit alors aller à la rencontre d’inconnus espérant retrouver le propriétaire de la clef et tenir la promesse fait à son père de toujours chercher.

L’on aurait aimer s’attarder plus sur les personnes rencontrées, ces seconds rôles et ces histoires à peine esquissées qui amènent au film ses plus jolies scènes. Ainsi que la rencontre avec un vieux monsieur muet qui accompagnera pendant un temps le jeune garçon dans sa mission impossible. L’angle des rencontres est malheureusement abandonné sans explications pour se recentrer sur la difficulté d’accepter le deuil et l’inexplicable. Laissant un sentiment d’inachevé dans une intrigue qui n’ose pas dépasser son contexte pour proposer un véritable conte comme La vie est belle de Begnini.

Gilles Hérail

Extremely loud and incredibly close, un drame américain de Stephen Daldry avec Thomas Horn, Tom Hanks et Sandra Bullock, 2h09, sortie le 29 février 2011

Anna Ternheim au Café de la Danse le 22 février
Rupert Murdoch en vente le dimanche
Gilles Herail

One thought on “Extremement fort et incroyablement près: Hanks et Bullock dans un drame sur fond de 11 septembre”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *