DVD-VOD
Sortie DVD « Stoker » : Park Chan-wook avec Nicole Kidman dans un thriller pervers savoureux

Sortie DVD « Stoker » : Park Chan-wook avec Nicole Kidman dans un thriller pervers savoureux

06 septembre 2013 | PAR Gilles Herail

[rating=5]

Portant la touche si particulière d’un certain cinéma coréen, Stoker est la première incursion du réalisateur Park Chan-Wook dans le film en langue anglaise. Si les puristes crieront au scandale, les amateurs de cinéma de genre apprécieront ce spectacle pervers et macabre teinté d’ironie. Jouissif.

La France a récemment fait honneur au très divertissant Dans la maison de François Ozon. Stoker appartient à cette même tradition du cinéma de genre et d’ambiance. Un décor quasi unique, un huis clos où chaque détail compte et où la tension s’installe par des petits riens. Un monde où la folie n’est jamais loin et le cadre tranquille toujours à deux doigts d’exploser. Stoker y ajoute une touche de perversion et de violence plus présente sans être gênante, toujours savamment suggérée.

Nous voilà donc en compagnie de cette famille bourgeoise américaine bien comme il faut. Le film commence par un enterrement, celui du père, unique personnage ancré dans la réalité, les pieds sur terre et dans la normalité. En une scène de réunion de famille, Park Chan-Wook fait apparaitre l’intrus, ce frère mystérieux qui va semer la zizanie et réveiller la bête. Stoker n’est pas véritablement un thriller. Et ne se prend pas réellement au sérieux, osant parfois le sur-jeu et les regards appuyés pour faire frémir son spectateur. Car nos deux héros font froid dans le dos dès la première seconde.

Park Chan-Wook est un grand réalisateur et nous le montre. Parfois trop diront les grincheux mais quel plaisir de retrouver une bonne idée par plan, des effets jamais démonstratifs mais servant l’atmosphère glauque, la violence et l’érotisme sous-jacents, par un regard, un geste, une hésitation. Les acteurs sont parfaits, beautés froides élégantes et détraquées. Le film s’amuse de nos attentes, fait monter le malaise jusqu’aux explosions finales. Et le spectateur voyeur prend un pied fou.

Gilles Hérail

Stoker, un thriller horrifique et érotique de Park Chan-Wook avec Nicole Kidman et Matthew Goodman, durée 1h40, sortie le 1 mai 2013

La planète creuse, des nouvelles venues d’Utopie par Florian Forestier
Inauguration des parterres de broderies et de gazon restaurés du Domaine de Sceaux
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture