DVDs
[Critique] DVD « Un français » de Diastème, troublant portrait de skinhead et de l’extrême-droite française

[Critique] DVD « Un français » de Diastème, troublant portrait de skinhead et de l’extrême-droite française

19 octobre 2015 | PAR Gilles Herail

A travers le portrait d’un skinhead en rédemption, parfaitement incarné par Alban Lenoir, le deuxième film de Diastème retrace 20 ans d’histoire de l’extrême droite française. Une entreprise passionnante qui évoque avec minutie les évolutions et les contradictions du mouvement nationaliste en France. A découvrir en DVD.

[rating=3]

Extraits du synopsis officiel: Avec ses copains, Braguette, Grand-Guy, Marvin, Marco cogne les Arabes et colle les affiches de l’extrême droite. Jusqu’au moment où il sent que, malgré lui, toute cette haine l’abandonne. Mais comment se débarrasser de la violence, de la colère, de la bêtise qu’on a en soi ? C’est le parcours d’un salaud qui va tenter de devenir quelqu’un de bien.

En suivant son personnage sur plus de 20 ans, Un Français se propose de suivre l’évolution d’une extrême-droite française pétrie de contradictions. Partant d’une mouvance révolutionnaire ultra-violente, attaquant des immigrés à découvert, en plein jour. Pour devenir un parti politique institutionnalisé devenu respectable aux yeux des médias et de l’opinion publique. Le scénario montre bien cette tension interne d’une extrême droite qui attire à sa base les plus en marge, les exclus radicalisés à la recherche d’une identité. Tout en étant financée et dirigée par des milieux catholiques intégristes, royalistes ou vichystes issus de la bonne société réactionnaire. Deux mondes qui n’ont rien en commun, se méprisent, mais s’unissent autour d’un ennemi commun. Diastème a voulu présenter une issue possible en filmant un personnage principal en rédemption, qui cherche à se désaccoutumer de son addiction à l’alcool, à l’énergie du groupe et aux pulsions de violence qu’il n’arrive plus à contrôler. Son combat intérieur pour ne pas replonger l’oblige à prendre à ses distances avec ses ex-camarades qui restent ses amis mais finiront mal, à l’hôpital, en prison, ou rongés par l’aigreur.

Doté d’un petit budget de moins de 3 millions d’euros, Un français surprend par son ambition, en maîtrisant un scénario complexe multipliant les ellipses et mélangeant les époques pour suivre sur plus de 20 ans l’évolution parallèle de son héros et de la mouvance nationaliste française. Le manque de moyens se ressent par moments, certains seconds rôles manquent de profondeur et le récit n’évite pas quelques raccourcis. Diastème nous captive pourtant avec un film troublant qui en dit beaucoup sur la France d’aujourd’hui.

Gilles Hérail

Un Français, un drame français de Diastème avec Alban Lenoir, durée 1h38, sortie en DVD chez Keep Case le  21 octobre 2015

Visuels : © photos officielles et affiches officielles des films
Agenda de la FIAC du 19 octobre 2015
L’intense et étonnant travail du photographe Philippe Halsman est à découvrir au Jeu de Paume
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *