Cinema
Décès du réalisateur de l’Empire des sens, Nagisa Oshima

Décès du réalisateur de l’Empire des sens, Nagisa Oshima

15 janvier 2013 | PAR Yaël Hirsch

Alors qu’il s’était arrêté de tourner depuis plus de dix ans, le sulfureux réalisateur japonais de l’empire des sens et de Furyo s’est éteint ce mardi 15 janvier 2013, à l’âge de 80 ans.

Passé dix fois sur la croisette de Cannes pour défendre ses films, cet enfant de la Seconed Guerre mondiale, grandi à Kyoto, a fait ses classes cinéma dans les fameux studios de la Shichoku après des avoir fait son droit. Grand défenseur de la Nouvelle vague français en tant que critique ciné, il se lance dans la réalisation dans le giron de sa maison mère en 1959 avec « Une ville d’amour et d’espoir » (aussi connu sous le nom « Le Garçon vendeur de colombes ») et « Contes cruels de la jeunesse »(1960). En 1960, on film audacieux, « Nuit et brouillard » au Japon, produit également par la Shichoku est retiré de l’affiche au bout de trois jours, dans un climat politique de grande tension après l’assassinat d’un membre du parti socialiste nippon. Oshima démissionne avec fracas de la Shichoku et est obligé de monter sa propre société de production pour continuer le cinéma. Oshima tourne des documentaires, une adaptation d’un livre de Kenzaburo Oe et continue à édifier une œuvre très critique de la société japonaise. En 1976, l’Europe découvre véritablement le réalisateur avec le provocant « Empire des sens » inspiré d’un fait divers des années 1930 et présenté à la Quinzaine des réalisateurs à Cannes. ‘lempire de la passion » suit, en 1978, qui fait de Oshima un réalisateur de renommée internationale. Il tourne « Furyo » avec David Bowie (1983) et « Max Mon amour » (1986) avec Charlotte Rampling. Son dernier film, « Tabou » (1999) aborde la question de l’homosexualité chez les samouraï.

Jane Campion, Michael Winterrbottom, Ken Loach et Les Misérables projetés en hors compétition à Berlin
Mort du psychanalyste J.B Pontalis
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

One thought on “Décès du réalisateur de l’Empire des sens, Nagisa Oshima”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *