Cinema

David Fincher adapte Jules Verne

03 avril 2013 | PAR Yohann Marchand

Sans cesse repoussée, faute d’un script titanesque au budget abyssal, la nouvelle adaptation de 20 000 lieues sous les mers se concrétise enfin grâce à une subvention australienne.

A force d’avantages fiscaux pour les productions étrangères, l’Australie attire de plus en plus Hollywood. Après avoir subventionné le second volet de Wolverine à hauteur de 12 millions de dollars, l’Etat a déboursé pas moins de 21,6 millions de dollars à la barre de Nemo. Un lourd investissement qui permettra la création de 2000 emplois et de faire travailler plus de 1000 entreprises locales sur cette arlésienne maritime. Car sur papier l’association Disney – Fincher a longtemps ressemblée à une blague.

 Même si le réalisateur a tutoyé les oscars avec L’étrange histoire de Benjamin Button, Fincher véhicule plus l’image d’un artiste indépendant qui évolue dans un univers glauque (Se7en), malsain (Zodiac) et violent (Fight Club). 3 adjectifs aux antipodes de l’esprit familial si cher à Disney. Avec cette opération financière made in Kangourous, Mickey semble donc limiter la casse au cas où ce remake maudit prenne l’eau au box-office.

Un monstrueux blockbuster qui remettra au goût du jour les aventures de Ned Land, redoutable chasseur des mers, confronté au légendaire Nautilus. Un étrange sous-marin imaginé par le mystérieux Capitaine Nemo… Bien que la production se soit accélérée, aucun casting n’a été avancé ni de date de sortie. Seul détail qui confirme la main mise de Fincher sur le projet, la participation  d’Andrew Kevin Walker au script. Un proche du réalisateur, connu pour avoir été l’auteur du non moins respectable Se7en.


Après les incontournables versions de Georges Méliès (1907) et de Richard Fleischer (1954), le capitaine Fincher s’en va en mer avec une adaptation à 20 000 lieues de l’oeuvre de Jules Verne, mais qui s’annonce déjà culte !

Un nouvel album live pour les Justice
Les dix vernissages de la semaine du 3 avril 2013
Yohann Marchand

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


A propos

Toute La Culture : Comment choisir ?
Toute La Culture est un magazine d'information pluridisciplinaire et national. Il regarde notre societé par les yeux des tendances et de la culture. Fondé en 2009, il est reconnu comme journal en 2012 puis d' Information Politique et Générale (IPG), en 2017

L’objectif de Toute La Culture est véritablement de parler de TOUTE la culture : un film d’animation d’Europe de l’Est comme blockbuster américain à énorme budget, un récital lyrique comme un nouvel album de rap, la beauté et les tendances sont abordées d’un angle culturel et même les sorties en boîte de nuit et les nouveaux lieux à la mode sont dans nos pages. Enfin, les questions politiques d’actualités sont au coeur de nos articles : covid, #metoo, mémoire, histoire, justice, liberté, identité sont au cœur de nos réflexions à partir des spectacles et œuvres que nous voyons comme critiques. Non seulement nos rédacteurs se proposent être vos guides et de vous aider à choisir dans une offre culturelle large, à Paris, en France, en Europe, mais c’est parce que Toute la Culture brasse large que, dans ses quinze articles quotidiens, le magazine doit avoir un point de vue arrêté sur l’actualité. Et ce point de vue part du principe que l’angle culturel offre une grille de lecture unique et précieuse sur le monde dans lequel nous vivons.
Soyez libres… Cultivez-vous !

Soutenez Toute La Culture