Cinema
C’est la rentrée du Cinéma !

C’est la rentrée du Cinéma !

26 août 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Deauville pointe le bout de son nez, pas de doute,c’est la rentrée ! L’occasion de découvrir enfin les films qui ont, pour certains, défrayé la chronique à Cannes, tel le décrié Habemus Papam de Nanni Moretti ou l’adorable Fée de Dominique Abel. Voici une sélection non exhaustive des attentes cinématographiques de la rentrée pour Toutelaculture.

Justement, il arrive très vite. Habemus Papam est le nouveau film de Nanni Moretti avec Michel Piccoli, il sortira en salles le 07 septembre 2011. Vu à la Rochelle pour toutelaculture, Margot Boutges a adoré  » Le film est emmené par une fantastique brochette d’acteurs. Ceux-ci composent un sympathique retable qui a pour panneau principal la figure magistrale et émouvante de Michel Piccoli. Les spectateurs ne s’y sont pas trompés : La lumière se rallume et les applaudissements fusent, comme sur la place Saint-Pierre. Dans cette histoire de pape qui refuse de jouer la comédie, le public a acclamé l’acteur, lors d’une standing ovation aussi longue que méritée. »

La semaine suivante, on attend au moins trois films . Et maintenant on va où ? de Nadine Labaki dresse des portraits de femmes . « Sur le chemin qui mène au cimetière du village, une procession de femmes en noir affronte la chaleur du soleil, serrant contre elles les photos de leurs époux, leurs pères ou leurs fils. Certaines portent le voile, d’autres une croix, mais toutes partagent le même deuil, conséquence d’une guerre funeste et inutile. Arrivé à l’entrée du cimetière, le cortège se sépare en deux : l’un musulman, l’autre chrétien. »

La Fée de Dominique Abel qualifié de « bijou » par Coline Crance . Dom est veilleur de nuit dans un hôtel du Havre. Un soir, une femme arrive sans valise et pieds nus. Elle se nomme Fiona. Elle dit à Dom qu’elle est une fée et lui accorde trois voeux. Le lendemain deux voeux sont réalisés , mais Fiona a disparu. Dom est tombé amoureux d’elle et veut la retrouver…

Fright Night de Craig Gillespie. Charlie Brewster est au top : élève de terminale parmi les plus populaires, il sort en plus avec la plus jolie fille du lycée. Il est tellement cool qu’il méprise même son meilleur pote, Ed. Mais les problèmes vont arriver avec son nouveau voisin, Jerry. Sous les dehors d’un homme charmant, il y a chez lui quelque chose qui cloche. À part Charlie, personne ne s’en rend compte, et surtout pas sa mère. Après l’avoir observé, Charlie en vient à l’inévitable conclusion que son voisin est un vampire qui s’attaque à leur quartier… Bien sûr, personne ne croit le jeune homme, qui se retrouve seul pour découvrir d’urgence un moyen de se débarrasser du monstre.

Toujours le 14 septembre, on sera impatient de découvrir comment Yann Samuell a adapté La guerre des boutons, le célèbre livre de Louis Pergaud.Un petit rappel ? En 1960, dans un village du sud de la France, une bande de jeunes garçons menée par l’intrépide Lebrac, est en guerre contre les enfants du village voisin, leurs ennemis jurés.

La semaine du 21 septembre, nous avons rendez vous au Bordel dans les années 1900 . Bertrand Bonello nous présente l’Apollonide. À l’aube du XXème siècle, dans une maison close à Paris, une prostituée a le visage marqué d’une cicatrice qui lui dessine un sourire tragique. Autour de la femme qui rit, la vie des autres filles s’organise, leurs rivalités, leurs craintes, leurs joies, leurs douleurs… Du monde extérieur, on ne sait rien. La maison est close.

Evénement dans la communauté cinématographique, un nouveau Gus Van Sant se profile. Resteless nous entraîne dans une relation entre deux êtres à part. Bien qu’en phase terminale d’un cancer, la jeune et jolie Annabel Cotton est animée d’un amour profond de la vie et de la nature. De son côté, Enoch Brae a cessé d’avoir envie de faire partie du monde depuis que ses parents sont tragiquement morts dans un accident. Pour Enoch, dont le meilleur ami se trouve être le fantôme d’un pilote de guerre kamikaze, et Annabel, qui voue une fascination à Charles Darwin et à la vie de toute créature, c’est le début d’une relation exceptionnelle. En apprenant la mort imminente d’Annabel, Enoch propose de l’aider à vivre ses derniers jours avec intensité, au point de défier le destin, les traditions et la mort elle-même

Le dernier mercredi de septembre, un énorme blockbuster est attendu en l’objet de Glee on tour, le film, en 3D évidement, effet monstre oblige de la série musicale préférée des ados.

Pour la première semaine d’automne, Philippe Garrel nous propose Un été brûlant. Il y dirige son fils, Louis et la belle Monica Bellucci pour une belle histoire d’amour . Paul rencontre Frédéric par un ami commun. Frédéric est peintre. Il vit avec Angèle, une actrice qui fait du cinéma en Italie. Pour vivre en attendant d’être acteur, Paul fait de la figuration. Sur un plateau, Paul rencontre Elisabeth qui est aussi figurante. Ils tombent amoureux. Frédéric invite Paul et Elizabeth à Rome.

Finissons cette sélection sur Un heureux évènement réalisé par Rémi Bezançon. « Elle m’a poussée dans mes retranchements, m’a fait dépasser toutes mes limites, m’a confrontée à l’absolu : de l’amour, du sacrifice, de la tendresse, de l’abandon. Elle m’a disloquée, transformée. Pourquoi personne ne m’a rien dit ? Pourquoi on n’en parle pas ? » Un heureux événement ou la vision intime d’une maternité, sincère et sans tabous.

Bonne séance !

 

 

Skip the Use le 13 octobre au Bataclan
A Paris, la rentrée théâtrale de septembre 2011
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *