Cinema

[Cannes, Un certain regard] « Force majeure »: les avalanches suédoises sont meurtrières

[Cannes, Un certain regard] « Force majeure »: les avalanches suédoises sont meurtrières

18 mai 2014 | PAR Yaël Hirsch

Le suédois Ruben Östlund réunit une famille dans une station de ski prise d’assaut par une avalanche. Force majeure est Un huis-clos grinçant aux images lumineuses qui a été projeté ce dimanche 18 mai dans la section « Un certain regard ».

[rating=3]

Une famille suédoise parfaite : un papa, une maman, un garçon et une fille, passent des vacances au ski parfaites dans les Alpes. Mais à la pause déjeuner du deuxième jour, une avalanche déclenchée échappe et fond sur la terrasse parfaite à la vue idéale où ils se sont posés. Au moment ou le flot de neige va percuter les touristes attablés, le père prend ses gants et son i-phone et fuit à toute vitesse, laissant sa femme et ses deux enfants derrière lui.

Image chiadée, Bach rythmé par les canons de neige et intrigue bien concentrée, Force majeure commence sur les chapeaux de roue avant d’instaurer un malaise lancinant. Le public rit à gorge déployée mais d’un rire gêné qui n’est pas sans rappeler le climat  de Festen de Thomas Vinterberg. Et pourtant malgré ce double sens de l’humour et du tragique, le fait que, comme dans les films de Bergman, le couple ne parvienne pas à régler ses problèmes en tête à tête mais préfère étaler son linge sale devant d’autres couples, a un effet « boule de neige » un peu répétitif. Le film tourne en rond à partir de la deuxième heure, malgré des débuts flamboyants.

Force majeure (Turist) de Ruben Östlund avec Johannes Bah Kuhnke, Lisa Loven Kongsli, Kristofer Hivju. Comédie dramatique suédoise, 1h58.

Visuel Une: © Plattform Produktion / Essential Film

Paris chats/ Cats in the city
Petite soeur d’Iris de Moüy
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *