Cinema

Blood Island, un délicieux film gore coréen en dvd

Blood Island, un délicieux film gore coréen en dvd

11 avril 2011 | PAR Yaël Hirsch

Premier long-métrage de Jang Cheol-Soo, Grand prix du festival de Gérardmer 2011, « Blood islan » (Bedewilled) met en scène une jolie trentenaire quittant Séoul pour retrouver sa meilleure amie sur la magnifique île où elle a passé son enfance. Mais le mythe des bons sauvages est fâcheusement ébranlé par l’atavisme et la cruauté des quelques  habitants de l’île. Les vacances de l’héroïne se transforment alors en massacre réjouissant. Sortie en Dvd chez Distrib Films le 3 mai 2011.

Hae-Won (Sung-Won Ji Seo) est une belle trentenaire qui travaille dans une banque à Séoul. Très individualiste et solitaire, son indifférence aux souffrances et crimes quotidiens qui l’entourent la rendent particulièrement froide et antipathique. Après une altercation avec une collègue, elle se trouve en congés forcés. Elle décide alors de répondre à sa meilleure amie d’enfance, Bok-Nam (Young-Hee Soo), dont le courrier non lu s’empile dans son appartement. Et elle se met en route pour la rejoindre sur l’île où elles ont grandi. Les retrouvailles entre copines sont très agréables. Bok-Nam est toujours aussi affectueuse avec son amie dont elle vante la peau blanche, alors qu’elle-même travaille dur sous le soleil  entre culture de miel, de pommes de terre et travaux domestiques. Une ombre pèse néanmoins dans l’atmosphère paradisiaque des vacances : le mari de Bok-Nam la bat sous les yeux de leur fille et avec la bénédiction des vieilles tantes vivant encore sur l’île. Le jour où Bok-Nam s’inquiète d’abus sexuels de son mari sur leur enfant, elle tente d’en parler à Hae-Won qui ne la croit pas. La mère prend alors sa fille sous le bras et essaie de s’enfuir, mais n’y parvient pas. Le mari entre alors dans une de ses colères noires qui mène à la mort de l’enfant. Les tantes arrangent tout avec la police venue du continent et la vie devrait reprendre normalement selon les us de l’île. Mais au moment même où Hae-Won se décide enfin à attraper le bateau du matin pour rentrer à Séoul, Bok-Nam regarde le soleil en face et décide de se venger…

Gore sans vraiment être fantastique, poétique et néanmoins plein de réalisme et divinement filmé, « Blood Island » est un des rares films où l’on a peur mais se réjouit d’un bain de sang finalement tout à fait mérité. Assumant une héroïne éminemment froide, lâche et antipathique, jouant de symbolismes subtils et dénonçant l’air de rien de nombreux gros travers de nos sociétés d’indifférence, ce premier-long métrage est une belle réussite qu’il faut absolument découvrir.

« Blood Island », de Jang Cheol-Soo, avec Sung-Won Ji Seo, Young-Hee Soo, Min-Ho Hwang et Jeong-Hak Park, Corée, 2010, 1h55 min, VOST et VF, dvd et blu-ray  Distrib films, 19.99 euros. Sortie le 3 mai 2011.

 

Bob Dylan, légende de la « protest song », au Vietnam pour la première fois
Retour de flamme envoûtant au Théâtre des Champs-Elysées
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

2 réflexions au sujet de « Blood Island, un délicieux film gore coréen en dvd »

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *