A l'affiche
« La Grande Traversée » : Steven Soderbergh embarque Meryl Streep en croisière

« La Grande Traversée » : Steven Soderbergh embarque Meryl Streep en croisière

05 mai 2021 | PAR Alice Martinot-Lagarde

Comédie légère sur une écrivaine en manque d’inspiration, Steven Soderbergh présente son dernier film, La Grande Traversée, en exclusivité sur Canal+. Porté par Meryl Streep, fidèle à son talent, il questionne la relation des artistes à l’argent, hélas sans grand dynamisme.

Alice Hughes invite ses deux plus vieilles amies et son neveu adoré pour une croisière traversant l’Atlantique. Romancière renommée, elle souhaite y terminer son dernier manuscrit, lequel intéresse fortement son attachée de presse, secrètement aussi à bord du paquebot. Voici donc une troupe bien pittoresque pour un séjour en mer qui s’annonce plus qu’intriguant, où chacun va tenter d’y trouver son compte. Lunettes à larges montures noires et grands châles à imprimés, Meryl Streep est fantastique dans une allure qui rappelle celle du Diable s’habille en Prada. De son air quelque peu méprisant de l’artiste qui se sait respectée, elle laisse apparaitre les failles d’une femme à la réussite fragile qui cherche finalement à retrouver le soutien de son entourage. Problème : ceux-ci se sentent utilisés et veulent leur part du gâteau.

Ce ne sera pas la première histoire sur un écrivain qui s’inspirerait un peu trop de ses proches pour écrire ses romans, mais le film apporte tout de même une réflexion intéressante sur le rapport au succès de ceux qui gravitent autour. Ambiance Woody Allen de comédie légère avec malentendus et caractères bien saisis, La Grand Traversée pose un cadre grand luxe et décontraction maximale pour agiter les égos et confronter les motivations pécuniaires. Rien de mieux pour ça qu’une croisière façon huit-clos loin de tout avec une caméra qui se veut simple observatrice. Soderbergh a ainsi réellement embarqué son équipe à bord du Queen Mary 2 pour tourner le film en seulement deux semaines. Chapeau, mais le rendu aurait mérité un peu plus de punch pour être accrocheur, surtout en présence de Candice Bergen et de Dianne Wiest dont les personnages, on le regrette, n’ont pas été exploités à la hauteur d’une esquisse prometteuse. 

 

La Grande Traversée de Steven Soderbergh, avec Meryl Streep, Gemma Chan, Lucas Hedges, Candice Bergen et Dianne Wiest. 2020. 1h48. Disponible sur Canal+

La rappeuse afghane Sonita Alizadeh reçoit le prix Liberté
Agenda cinéma de la semaine du 5 mai
Alice Martinot-Lagarde

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture