A l'affiche

[Critique] « Mouton », un film étrange et exigeant

[Critique] « Mouton », un film étrange et exigeant

10 juin 2014 | PAR Olivia Leboyer

mouton_photo_1

Présenté dans de nombreux festivals (et primé deux fois à Locarno), Mouton a retenu l’attention. Qu’il captive ou qu’il intéresse, le film ne laisse pas indifférent. Sortie le 11 juin 2014.

[rating=3]

Mouton s’ouvre par une séquence hors champ : le jeune Aurélien, alias Mouton, a déposé une demande d’émancipation et la juge tente de convaincre la mère, instable, de signer l’accord. On entend les voix, éraillées, mal assurées. Dehors, Mouton fume, regardant vers le ciel avec un léger sourire. Dès le générique, gros plan sur les deux signatures, enfin apposées sur le document. Un gage de bonheur ? Pas vraiment, le film se déroule comme une tragédie : implacablement, sèchement.

Découpé en deux volets : le temps du bonheur, avec un petit groupe d’amis, puis l’agression subie par Mouton constitue une césure irréparable et le groupe continue bon an mal an sa petite vie. Nous sommes au bord de la mer, à Couseulles, en Normandie : Marianne Pistone et Gilles Deroo réussissent admirablement à capter l’atmosphère de la petite plage, à filmer les gestes quotidiens des gens de mer. Mouton et sa petite bande travaillent dans un bon restaurant, où la cuisine est de qualité. Leurs plaisirs sont assez frustes : ils s’amusent, par exemple, à cracher les uns après les autres sur Mouton qui, même pour rire, fait déjà figure d’agneau expiatoire, de bête sacrificielle.

Le film baigne dans une tristesse lourde, poisseuse, qui nous happe. Ce qui reste, du temps du bonheur : une carte postale avec quelques lignes maladroites, une photographie d’une boucherie de famille, à peine quelques traces. Et dans les mémoires, une blessure à vif.

Mouton, de Marianne Pistone et Gilles Deroo, France, 2014, 100 minutes, Distribution Shellac, avec David Merabet, Micheal Mormentyn, Cindy Dumont, Benjamin Cordier, Emmanuel Legrand, Sébastien Legrand. Sortie le 11 juin 2014.

visuels: affiche, photo et bande annonce officielles du film.

Dean Norris de « Breaking Bad » sera Benjamin Franklin
Gagnez 5×2 places pour Eva Perón de Copi au Théâtre de l’Etoile du Nord du 25 au 29 Juin
Olivia Leboyer
Docteure en sciences-politiques, titulaire d’un DEA de littérature à la Sorbonne  et enseignante à sciences-po Paris, Olivia écrit principalement sur le cinéma et sur la gastronomie. Elle est l'auteure de "Élite et libéralisme", paru en 2012 chez CNRS éditions.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *