A l'affiche
[Critique] « Les Miller, une famille en herbe », Jennifer Aniston strip-teaseuse dans une comédie sympathique qui gâche son potentiel

[Critique] « Les Miller, une famille en herbe », Jennifer Aniston strip-teaseuse dans une comédie sympathique qui gâche son potentiel

19 septembre 2013 | PAR Gilles Herail

[rating=2]

Plutôt drôle et ne souffrant pas de baisses de rythme trop prononcées, We’re The Millers est loin d’être une purge. On regrette malgré tout un produit qui sent le réchauffé et l’application studieuse des codes actuels de la comédie américaine, qui veut faire mauvais élève tout en laissant la morale sauve. Frustrant.

afficheLes Miller ont été l’un des plus gros succès du box-office américain cet été. En s’imposant facilement face à ses concurrents comiques. Jennifer Aniston qui brillait déjà dans Horrible Bosses en patronne nymphomane confirme une vraie fibre comique quand elle est bien dirigée. C’est ici le cas en rejoignant une troupe de cas sociaux pour un voyage au Mexique qui aurait du être explosif. Et c’est là que le bât blesse car We’re the Millers partait d’une bonne idée.

Une famille artificielle comme couverture pour faire passer de la drogue entre la frontière. En singeant la classe moyenne américaine parfaite, chrétienne, au sourire et à la chaleur artificielle, voyageant en camping car et avalant du burger. On s’amuse d’abord beaucoup des petites piques lancées ça et là sur la culture barbecue et le politiquement correcte de l’Amérique WASP. Mais on comprend bien vite que la famille alternative veut devenir une vraie famille. Message qui sera sur- souligné pendant toute la seconde partie du film avec des séquences émotion parfois gênantes.

Le scénario mécanique prévoit des rebondissements sans trop y croire. Alors qu’il aurait du faire confiance au potentiel comique des 4 co-galériens de départ mais surtout de leur symétrique, la famille d’apparence parfaite qui cache des caractères détonants. Au lieu de ça, on nous ajoute des scènes d’action sans intérêt et un Tomer Sisley peu crédible en mafioso mexicain cherchant à récupérer son dû. Cette accumulation de pseudo retournements alourdit le film qui arrive pourtant à garder une certaine fraîcheur grâce à ses acteurs, Jason Sudeikis en tête. Dommage.

Gilles Hérail

Les Miller, une comédie avec Jennifer Aniston et Jason Sudeikis, durée 1h50, sortie le 18 septembre 2013

[Critique] « Ma vie avec Liberace », Michael Douglas et Matt Damon s’aiment et se détruisent chez Soderbergh
Gagnez 2 places pour le concert de Spectors et Hold Your Horses à l’Espace B le 23.09
Gilles Herail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *