Arts

World Press Photo 2009, images du monde

12 février 2010 | PAR Ariane Lecointre

Le monde esthétisé est-il plus supportable ? Les photographes captent et concentrent ce que les hommes contiennent de faiblesses et de beautés. Le 1e prix est décerné à un photographe italien (Pietro Masturzo) pour un cliché pris à Téhéran.

Une femme hurle de désespoir sur un toit après la réélection de Mahmoud Ahmadinejad, alors que le soir tombe, sur Téhéran et sur le peuple iranien. Pietro Masturzo, photographe italien indépendant, a remporté vendredi 12 février le grand prix World Press pour ce cliché au cœur de l’actualité. Le jury présidé par Ayperi Karabuda Ecera a salué cette image, qui « vous touche à la fois visuellement et émotionnellement ».
Soixante-trois photographes ont été récompensés, quelques clichés sont disponibles ici. Tous ont la pudeur et la force du photojournalisme de qualité, dénonçant en suggérant. Les photographies dans le cœur de l’actualité la marquent irrémédiablement.

L’organisation World Press Photo a été créée en 1955, dans le but d’encourager le photojournalisme. Tous les ans, la fondation organise un prestigieux concours et remet un prix de l’année. World Press Photo récompense également des clichés dans les catégories Spot News, General News, People in the News, Sports Action, Sports Features, Contemporary Issues, Daily Life, Portraits, Arts and Entertainment, Nature. Les gagnants sont ensuite exposés dans quarante pays et leurs œuvres sont éditées. Le grand vainqueur reçoit un prix de 10 000 € et un appareil photo.

Le groupe White Stripes accuse l’armée de l’Air américaine de plagiat
L.A Night, la grande soirée finale au Scopitone
Ariane Lecointre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *