Arts
John McCracken rejoint la matière

John McCracken rejoint la matière

30 avril 2011 | PAR Bérénice Clerc

John McCracken vient de mourir à New York à l’âge de 76 ans.

Immense artiste, sculpteur de l’essence de la matière, il a offert à l’Art la possibilité d’une émancipation esthétique et spirituelle.

John McCracken sculptait le tridimensionnel, la couleur, la forme, sans émotion artificielle, juste la brutalité de la matière, la force des volumes et des couleurs.

Un espace mental immatériel se révèle par la matière et sa dimension cachée, nous fait voyager avec brio au cœur de l’anti-illusionisme et du minimalisme. Des lignes droites, des cubes, des rectangles, de la couleur, un espace vide remplit d’existence et de force libre de toutes interprétations, juste là comme si elles existaient depuis toujours en nous, en matière mentale et spirituelle.

Ses derniers travaux étaient de bronze ou d’argent pour un volume et une lumière et une puissance démultipliée.

Sa quête était de faire de tout, une chose unique sans référence ailleurs et d’offrir à cette unique chose la possibilité d’évoquer  tout. L’individuel et le collectif, attribués à l’être humain, sont incarnés simultanément par l’abstraction.

Le musée Castello di Rivoli à Turin retrace en ce moment ses 40 ans de carrière.

Certaines personnes pensent que Stanley Kubrick s’est inspiré de John McCracken pour son emblématique monolithe ancien flottant dans l’espace de 2001 Odyssée de l’espace, car deux ans avant la sortie du film il avait créé sa première planche.

Ses sculptures ont beaucoup inspiré Anish Kapoor, lumière, espace, perfection de la matière, œuvre paysage et force des couleurs.

 

Exposé dans le monde entier, son travail souvent réduit au nom de « minimalisme » a fait avancer l’Art et bouleversera encore et toujours le spectateur par sa force, sa violence, sa pureté, sa finesse et son esprit droit, brillant, laqué dans la matière vive.

Sa perte est immense pour le monde de l’Art, son esprit volera longtemps au dessus des artistes.

Espérons bientôt avoir la chance de voir ses œuvres en France pour s’offrir à l’art pur de John McCracken.

 

 

Au TEP, les princesses ne sont plus ce qu’elles étaient !
Emmanuel Demarcy Mota succède à Alain Crombecque
Bérénice Clerc
Comédienne, cantatrice et auteure des « Recettes Beauté » (YB ÉDITIONS), spécialisée en art contemporain, chanson française et musique classique.

2 thoughts on “John McCracken rejoint la matière”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture