Arts
<em data-lazy-src=

In Memoriam New York – New York à la Galerie Polka

11 septembre 2011 | PAR Amelie Blaustein Niddam

A l’occasion du dixième anniversaire de l’attentat du World Trade Center, la galerie Polka installe une exposition « In Memoriam New York – New York .

La galerie Polka a pour exigence de produire, promouvoir et diffuser auprès des collectionneurs et des institutions, la photographie et les oeuvres des photographes qu’elle représente. Elle offre une programmation construite d’expositions individuelles ou collectives contemporaine dans son espace, rue Saint Gilles, ou « Hors les Murs ». A chaque saison, la sortie de l’édition magazine s’accompagne d’une exposition à la galerie rue Saint-Gilles.

Entre témoignage et hommage, l’exposition collective «New York – New York » revient, dix ans après, sur le plus grand attentat de l’Histoire.
Tout commence le 9 septembre 2001. Le commandant Massoud, opposant à Oussama Ben Laden, est assassiné en Afghanistan. Reza, grand ami de Massoud, avait réalisé en 1985 le célèbre portrait du «Lion du Panshir». Le 11 septembre 2001, le vol 175 de la United Airlines se brise sur la Tour Sud du World Trade Center. Depuis 20 minutes, les journalistes commentaient le premier crash sur la tour Nord, croyant à un accident. Un silence glacé s’impose dans les rédactions : la nation américaine est attaquée. Un effroi qu’expriment les photos de Robert Clark : quatre clichés pris depuis le toit de son immeuble à Brooklyn : le photographe enregistre, stoïque, l’attaque.

Quelques instants plus tard, Klaus Reisinger puis Allan Tannenbaum sont au pied des Tours. Dans une ambiance de chaos, les photographes offrent au monde un témoignage puissant. Les Tours sont tombées, les rues sont plongées dans l’obscurité, étouffées par la cendre, il ne reste que des ruines qui se dressent telles des cathédrales. Dans les débris les pompiers appellent: « Hello, is anybody there ? Hello ?». Ils sont les nouveaux héros de la nation.

Dix années ont passé, la ville a gardé ses stigmates. Dix années durant lesquelles le photographe français, Jean-Michel Turpin, a suivi la convalescence de New York et des New-Yorkais. Le rêve est revenu, le patriotisme est resté, et les pompiers sont toujours des héros.

En 2011, Ethan Levitas a photographié les passants de Ground Zero. Ceux qui font de New York une ville encore plus forte, encore plus fière. Pour l’exposition, Ethan Levitas réalise une installation photographique, monument aux morts, aux rescapés, à New York.

Visuel :

Robert CLARK
New York, 11 septembre 2001
C-Print
50 x 60 cm Edition de 20
60 x 80 cm Edition de 10

D’après dossier de presse.

 

Les tours du World Trade Center et le 11 septembre dans l’art
10 ans après : des visions du 11 septembre
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *