Galerie
Les vernissages de la semaine du 2 avril

Les vernissages de la semaine du 2 avril

02 avril 2015 | PAR Constance Delamarre

Voici les vernissages de la semaine, qui vous feront découvrir les multiples réflexions d’artistes, comme la place de l’écologie dans leur démarche artistique ou le rôle de la lumière dans leur œuvres.

Electroplane, Laurent Tixadorn

Pour sa troisième exposition à la galerie In situ, Laurent Tixador a choisi d’investir les lieux, du circuit électrique jusqu’au mobilier d’exposition, en utilisant du bois de platane, arbre citadin récolté pendant l’élagage de cet hiver. Artiste du bricolage, Laurent Tixador teste une économie de la récupération avec des matériaux qu’il trouve in situ, à l’heure où les enjeux écologiques s’imposent.

Vernissage le samedi 4 avril 2015, Galerie In situ – Fabienne Leclerc, 17/19 rue Michel le Comte 75003 Paris, du 4 avril au 16 mai 2015. Plus d’informations ici.

Diffuse Reflection, Kaz Oshiro

Kaz Oshiro, artiste japonais basé à Los Angeles et représenté à Paris chez Frank Elbaz, présentera sa nouvelle exposition personnelle.

Vernissage le samedi 4 avril 2015 à partir de 17h, Galerie Frank Elbaz, 66 rue de Turenne 75003 Paris, du 4 avril au 16 mai 2015. Plus d’informations ici.

Associées, Philippe Million

Artiste à la frontière des arts plastiques et du design, Philippe Million propose une nouvelle série de pièces minimalistes, conçues selon une juxtaposition de structures et de plans au moyen de colliers de serrage en plastique.

Vernissage le samedi 4 avril 2015, Galerie Alain Gutharc, 7 rue Saint-Claude 75003 Paris, du 4 avril au 15 mai 2015. Plus d’informations ici

Le lieu où se déroule la scène, Nicolas Delprat

Les peintures de Nicolas Delprat s’intègrent dans une esthétique cinématographique, dans laquelle la lumière est un outil dramatique, focalisant le regard sur le lieu où se déroule la scène. La lumière est la genèse de la mise en scène et du décor de l’action.

Vernissage le samedi 4 avril 2015 de 18h à 21h, Galerie Odile Ouizeman, 10/12 rue des Coutures Saint-Gervais 75003 Paris, du 4 avril au 30 mai 2015. Plus d’informations ici.

Visuels (c) Courtesy de l’artiste et In situ – Fabienne Leclerc / Courtesy de l’artiste et de la galerie Frank Elbaz / Courtesy de la galerie Alain Gutharc / Courtesy de l’artiste et la galerie Odile Ouizeman

This is How You Will Disappear : dans la forêt ensorceleuse de Gisèle Vienne…
« Un métier idéal », la force de travail de Nicolas Bouchaud
Constance Delamarre

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *