Expos
Dans l’intimité sublime de Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé chez Jacques Doucet

Dans l’intimité sublime de Yves Saint-Laurent et Pierre Bergé chez Jacques Doucet

10 novembre 2015 | PAR Yaël Hirsch

Jusqu’au 14 février 2015, la Fondation Pierre Bergé reconstitue en 4 pièces majestueuse l’intérieur de Yves Saint-Laurent dans la dernière demeure de Jacques Doucet, 33 rue Saint-James à Neuilly puis au 55 rue de Babylone. Une odyssée très agréable où l’on découvre qu’en privé comme en public, le grand couturier voulait que chaque minute et chaque lieu de sa vie soient immergés dans la sensation esthétique pure.

[rating=4]

Alors que la célèbre collection d’Art de YSL a été vendue aux enchères en 2009 après une exposition phare au Grand Palais, du 15  octobre 2015 au 14 février 2016, la Fondation Pierre Bergé rassemble non seulement des pièces majeures de cette collection, mais permet de les voir dans un intérieur reconstitué. Mixte intelligent du 33 rue Saint-James et du 5 rue de Babylone, cette exposition luxueuse et magnifique utilise les supports photo et vidéo pour nous permettre d’imaginer plus avant comment était « vraiment » l’intérieur du grand couturier.  On commence par un vestibule feutré avant d’entrer dans le vif du sujet avec un salon où des masques de guinées côtoient un magnifique De Chririco, La blouse rose de Modigliani  et un paysage de Manet. Les meubles eux, sont art déco, signé Ruhlman, Mergier, Dunand ou Frank. Des pans entier de l’appartement sont donc reconstitués, qui parviennent avec succès à nous convaincre que chez Yves Saint Laurent, tout était beau, travaillé dans les moindres détails. Après une pièce sombre, fauve et rehaussée de miroirs et d’un Warhol électrisant, on passe de Neuilly à la rue de babylone, avec un intérieur plus doux, moins sculptural et nénmoins toujours aussi en quête de perfection à travers les beaux objets. Le côté brut de Goya  et de Dubuffet y côtoie un collage de Matisse et le graphisme d’un Mondrian. Et l’on sort de cette promenade dans l’histoire de l’art, de la déco et de l’intérieur exquis d’YSL et Jacques Doucet avec l’impression d’avoir été soi-même convié à prendre le thé dans le lieu le plus élégant de Paris. Une exposition précieuse, dans tous les sens  du terme.

« Jacques Doucet – Yves Saint Laurent, Vivre pour l’Art », du mardi au dimanche de 11h à 18h (dernière entrée à 17h30)NOUVEAU : Nocturne tous les jeudis jusqu’à 21h (dernière entrée à 20h30).

visuel : page facebook de la fondation

Infos pratiques

L’affaire des loges de l’Opéra Garnier : Une tempête dans un verre d’eau ?
Cosa mentale au Centre Pompidou Metz : une relecture de l’art moderne par la télépathie
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *