Expos

Clémence Bourcier nous parle de la Nuit des Musées au MUDO-Musée de l’Oise

Clémence Bourcier nous parle de la Nuit des Musées au MUDO-Musée de l’Oise

03 mai 2019 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Clémence Bourcier est responsable du service des publics au MUDO-Musée de l’Oise, elle nous parle de la Nuit des Musées au MUDO, le samedi 18 mai.

Quelle a été la fréquentation de la nuit des musées l’an dernier, qu’est-ce que cette nocturne vous apporte et quels sont les challenges pour la 15e édition?

L’année dernière, 493 personnes sont venues. Pendant la Nuit des musées, le MUDO-Musée de l’Oise ouvrira exceptionnellement ses portes de 20h à minuit pour offrir un regard nocturne et insolite sur ses collections et l’exposition Trésors céramiques de l’Oise captant ainsi un public curieux et amateur de belles collections qui pourrait être amené à revenir au musée en famille ou entre amis.

Comment allez-vous organiser l’espace documentation pour la Nuit des Musées? Celui-ci va-t-il durer un peu plus que la nuit du 18 mai?

Le Centre de ressources documentaires propose un espace de consultation d’ouvrages sur le thème de la nuit et du rêve pour la nuit des musées 2019. Nous avons déjà réalisé ce type d’animation à deux reprises, lors de la nuit des musées et des JEP en 2018. Nous avions proposé des ouvrages en relation avec les collections du MUDO et des expositions en cours (livres d’artiste puis céramique). L’espace de consultation sera installé normalement, comme l’année précédente, à l’entrée du 3ème étage du musée (qui accueille actuellement l’exposition céramique). Une bibliothèque, des fauteuils et tables sont à disposition des visiteurs. Trois collègues accueilleront les visiteurs de 20 h à minuit. Cette animation nous permet d’être en contact avec un public différent (grand public) de celui qui fréquente habituellement la bibliothèque (étudiants, chercheurs, agents du MUDO, professionnels des musées). Des flyers présentant le centre de ressources documentaires sont aussi mis à disposition. Cet espace documentation ne sera en place que pour cette Nuit des Musées. Nous ne savons pas si nous allons pouvoir disposer d’un espace lors des JEP en septembre.

Vous commencez par un moment ouvert au jeune public. Qui va raconter l’histoire?

Il s’agit d’une visite adaptée autour d’une sculpture de Psyché et se clôturant par une lecture du Kamishibaï créé pour raconter son histoire. Ce moment est encadré par deux médiatrices du musée.

Quelle est la part de l’art ancien, de l’art du 19e siècle, de l’art du 20e siècle dans l’oeuvre mystère ?

Nous souhaitons garder la surprise intacte, y compris sur l’époque de l’œuvre…

Collaborez-vous souvent avec les étudiants en histoire de l’art de l’Oise ? Quel sera leur rôle durant la Nuit des musées ?

La collaboration avec des étudiants n’est pas fréquente. Cette année, le MUDO a décidé de solliciter les étudiants en histoire de l’art de l’Université de Picardie Jules Verne pour être médiateurs le temps d’une soirée.

Une sélection d’œuvres autour des thèmes de la tombée du jour, l’obscurité ou encore le rêve a été faite. 7 étudiantes seront en salle afin de présenter ces œuvres aux visiteurs, de 20h30 à 23h00 au fur et à mesure des groupes se constituant.

Comment joue-t-on avec la céramique et quelle est la part de cet art dans vos collections?

Un livret-jeux avec des questions amenant le visiteur à s’interroger, chercher, observer, est conçu spécifiquement pour la nuit des musées afin de proposer une approche plus ludique et libre de ces trésors céramiques.

 

Visuel : ©MUDO

 

Informations pratiques

Le MUDO
1 Rue du Musée, 60000 Beauvais

Site internet

(Article Partenaire)

L’agenda du week-end du 3 mai
A pas de fourmis, l’enquête pour les grands bébés
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *