Design

Un pavillon des arts et du design de grande envergure aux Tuileries

Un pavillon des arts et du design de grande envergure aux Tuileries

30 mars 2011 | PAR Yaël Hirsch

Au cœur du jardin des Tuileries, le 15e Pavillon des arts et design ouvre ses portes du 30 mars au 3 avril prochain. Avec près de 80 galeries internationales (1/3 de galeries étrangères) exposantes, le PAD accumule les objets éclectiques et est devenu le symbole du goût français à l’International. 1/3 des exposants ont été renouvelés cette année pour assurer un salon de haute tenue. Pari gagné!

Le Pavillon des arts et du design est un salon qui s’étend dans les Tuileries, le long de la rue de Rivoli. Habillé aux couleurs rouges et blanches de la HSBC et sobrement noir à intérieur, ce grand hall d »exposition éphémère a l’élégance d’un écrin où de véritables bijoux sont donnés à voir. Les 80 galeries sont réparties en trois rangs longilignes, qui permettent au visiteur de sillonner de spacieuses tranchées.

Côté design, de grands marchands rivalisent de beauté : du classique, chez Anne Autengarden, Chahan, Franck Laigneau, Todd Merill, Diane de Polignac, Olivier Wattelet, et aussi du design très contemporain chez la rouge Nilufar (et ses photos de stars des années 1950), à la Tools gallery ou chez Perimeter.

Côté art moderne, la galerie Hopkins-Custot expose de superbes Josef Albers, Brimaud déploie un véritable musée de Matta, Brauner et André Masson, Mayoral expose ses trésors en Tapiès, Miro, Boetti et Barcelo,Pascal Lanberg montre de grands Pierre Soulages. Bernard Buffet est à l’honneur à la galerie des modernes et à la galerie Fleury (où l’on trouve également des dessins de Calder). Et l’on découvre les années 1920 d’Estève chez Françoise Livinec. On notera également les grandes photos de Jean-François Rouziers chez Bailly.

Côté art décoratifs, on notera les nombreux marchands de bijoux (Bernard Bouisset, Sylvie Corbelin , Didier Antiques…), la présence de Sèvres- la Cité de la céramique, et  la déco art nouveau de la Moonstone Gallery.

Enfin, la galerie Flak expose de superbes pièces d’art océaniques dans un face à face Art Rituel / Objets Industriels, tandis que la galerie Afrique de Ramatuelle  montre d’anciens objets africains.

L’élégance du lieu et la qualité des œuvres exposées font bien du PAD le « plus grand salon de design et d’arts décoratifs du monde », au propre, comme au figuré.

 

Et voici top 3 de toute la culture :

– Les tapisseries de porcelaine de Beth Katleman chez Todd Merill.


– Les gravures de Jean-Pierre Pincemin chez Jean-François Cazeau.

– Le solo show de la série intitulée ‘Robber Baron’ de Studio Job chez The Carpenter’s Workshop.

Enfin, comme chaque année, le Prix du Pavillon des Arts et du Design, parrainé par Moët Hennessy, permet d’offrir au musée des Arts Décoratifs de Paris un objet sélectionné par un jury de personnalités qualifiées du monde de l’art, de la culture et du monde des affaires. Cette année, le président du Jury est le Directeur du Victoria and Albert Museum, Mark Jones.

Sucker Punch: Snyder entre fantasme et réalité
Les dessins de Janis Joplin, Grace Slick et Jimi Hendrix à la Dorothy’s Gallery
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : yael@toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *