Arts
Clin d’œil culturel sur la Côte d’Azur (3/4) : le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice

Clin d’œil culturel sur la Côte d’Azur (3/4) : le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice

11 novembre 2014 | PAR Christophe Dard

Après la découverte des villas Kerylos et Ephrussi de Rotschild et le musée Matisse de Nice, troisième étape de notre escale sur les routes azuréennes à la découverte de lieux artistiques et culturels. Aujourd’hui, le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice.

Parvis du Mamac
Parvis du Mamac

 

C’est un vaste ensemble architectural dans le centre-ville de Nice, au cœur de la ville. Sur « la promenade des arts » (où se trouvent un théâtre et un Palais des Congrès), le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain est installé depuis 1990 dans quatre tours carrées et sur trois niveaux et neuf salles d’exposition surmontées de terrasses dont l’une présente Le Mur de Feu d’Yves Klein.
A l’intérieur du site les expressions artistiques les plus novatrices de la seconde moitié du XXè siècle et du début de notre siècle actuel se côtoient dont deux courants majeurs, le Nouveau Réalisme et le Pop art américain. De plus, le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain permet de découvrir la richesse de la scène niçoise et azuréenne qui a fourni de nombreux talents à l’art contemporain.

Le Nouveau Réalisme et ses figures niçoises

Salle Yves Klein
Salle Yves Klein

Ce groupe né en 1960 a révolutionné l’art français dont la provocation rappelle l’héritage dadaïste et surréaliste. Le chantre de ce mouvement est Yves Klein, né à Nice en 1928. Le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain devait bien consacrer une salle entière à cet enfant de la capitale azuréenne. La vingtaine d’œuvres qui s’offrent à nos yeux rappellent le fructueux travail d’Yves Klein, infatigable chercheur de nouvelles techniques et d’expressions inédites alors que la durée de sa carrière a été très courte.

Salle Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely
Salle Niki de Saint Phalle et Jean Tinguely

Un autre artiste très connu bénéficie également d’une salle entière. Il s’agit de Niki de Saint Phalle, la seule femme membre du Nouveau Réalisme. En octobre 2001, Niki de Saint Phalle fait don de 190 œuvres à la ville de Nice. Du fait de cette riche collection, toutes les étapes de sa carrière, où l’audace acquiert ses lettres de noblesse, sont exposées, de la série des Tirs aux plantureuses Nanas sans oublier les expériences réalisées avec son compagnon Jean Tinguely.

Les autres représentants du Nouveau Réalisme sont également présents au musée, César, le pape des Compressions, Christo, passé à la postérité pour ses Empaquetages et de nombreux artistes originaires de la Côte d’Azur dans le sillage d’Yves Klein. Le niçois Arman et l’azuréen Martial Raysse (il est né à Golfe-Juan) sont les symboles de l’Ecole de Nice à laquelle fait également partie Ben dont la Cambra est un des moments forts de la visite du musée.

Le Pop art américain

Le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice possède également de nombreuses œuvres caractéristiques du Pop art américain réalisées par les pionniers du mouvement, Robert Rauschenberg, Andy Warhol, Roy Lichtenstein et Jim Dine. Ces travaux rappellent l’intelligence et l’originalité d’un courant qui a su faire entrer la culture populaire des années 50 et 60 dans le domaine de l’art tout en soulignant implicitement et avec humour les limites d’une société de consommation où l’abondance devient le maître-mot.

Salle d'abstraction américaine
Salle d’abstraction américaine

D’autres artistes ont également les honneurs du musée, Alexander Calder, Christian Boltanski et Richard Serra.
Enfin, ne manquez pas jusqu’au 30 novembre l’exposition de l’artiste portugais Julião Sarmento. Celui que l’on peut considérer comme l’un des principaux représentants du renouveau artistique portugais des années 70 est exposé pour la première fois en France. Dans son travail à la croisée de plusieurs supports (peinture, sculpture, dessin, vidéo, performance), et qui n’hésite pas à interpeller le spectateur, chaque œuvre est l’élément clé d’une recherche artistique profonde dont le dénominateur commun est une jeune femme sans visage et vêtue d’une robe noire.

Légendes
Vues de salles des collections permanentes du MAMAC
Copyright MAMAC / ADAGP Paris, 2014.
Crédits photos Muriel Anssens, Olivier Bergesi.

« Géopolitique des médias » : un manuel aux prises avec les derniers mouvements chez Armand Colin
L’agenda classique du 10 novembre
Christophe Dard
Diplômé d'un Master d'histoire contemporaine et d'une école de radio, Christophe est journaliste, passé notamment par Europe 1. Il travaille depuis 2013 pour Toute la Culture. Compte Instagram : https://www.instagram.com/christophe_dard/?hl=fr

One thought on “Clin d’œil culturel sur la Côte d’Azur (3/4) : le Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain de Nice”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture