Arts

Censure annulée aux Beaux-Arts

16 février 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

L’artiste chinoise Siu Lan Ko  d’abord censurée  a été réhabilité par le ministre de la culture, Fréderic Mitterand. Son œuvre qui détourne le slogan du candidat Sarkozy  « travaillez plus pour gagnez plus » avait dérangé la direction des l’école de beaux arts.  (Voir notre article)

(c) Ouest France-AFPL’accrochage de Siu Lan Ko, 33 ans, a lieu dans le cadre de l’exposition collective « Un week-end de sept jours ». Le concept de cette exposition est de présenter jusqu’au 21 février les œuvres d’étudiants du Royal College of Art de Londres et de Lasalle College of the Arts de Singapour.

Frédéric Mitterrand a annoncé qu’« après avoir pris connaissance de l’incident », il avait demandé que l’œuvre soit réinstallée « dans les délais les plus brefs ». L’Ecole est sous la tutelle de son ministère. Ko Siu Lan, 32 ans, qui menaçait de déposer un recours en justice contre cette « censure », a salué la « victoire de la vérité et de la liberté d’expression ». Elle a confié à l’AFP que M. Mitterrand l’a appelée pour lui dire qu’il était « désolé de cette histoire idiote ».

La décision de Henry Claude Cousseau reste incompréhensible, en censurant une artiste encore peu connue et une œuvre peu subversive il lui a offert la médiatisation dont tout artiste peut rêver.

Henry Claude Rousseau est poursuivi depuis 2006 pour avoir organisé l’exposition “Présumés Innocents” une exposition sur l’enfance jugée choquante, au CAPC de Bordeaux, du temps où il était directeur de ce lieu. L’affaire est en attente de jugement et l’ensemble de la profession artistique soutient l’ancien directeur du CAPC . Michel Gerrin dénonce dans Le Monde le paradoxe de l’homme soutenu au nom de la liberté d’expression qui devient aujourd’hui le censeur.

Yeasayer : le 19 mars au Trabendo
Du son dans les feuilles annulé, place à un concert exceptionnel
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

One thought on “Censure annulée aux Beaux-Arts”

Commentaire(s)

  • as

    pour la démission d’henry claude cousseau et de son actuelle équipe ! c’est scandaleux !

    février 16, 2010 at 21 h 20 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *