Architecture

Expo : Utopies et grands paris

04 mai 2009 | PAR marie

grand-paris-nouvelFaut-il le dire, une utopie, est, depuis Thomas More (écrivain anglais du XVIeme siècle), un lieu qui n’est pas. Plus que l’Utopie de Thomas More, c’est le livre de la philosophe et urbaniste Françoise Choay, Urbanisme : utopies et réalité (1965), qui pose le cadre pour aborder la nouvelle exposition de la Cité de l’architecture et du Patrimoine sur l’aménagement du territoire parisien. Lors de l’inauguration au Palais Chaillot, en septembre 2007, de la Cité, le nouveau Président de la République, Nicolas Sarkozy, avait demandé à ce que l’aménagement du grand Paris fasse l’objet d’une consultation internationale. 9 mois durant, 10 équipes au sein desquelles l’on décompte les plus grands noms de l’architecture et de l’urbanisme, se sont penchées sur cette question.

Leurs dix projets sont présentés en une exposition intitulée, en toute modestie, Le Grand Pari(s). Ils offrent chacun une version très différente du devenir du territoire francilien : tantôt réaliste avec l’équipe CASTRO qui cherche de réelles limites en s’appuyant sur la topographie (éléments naturels, plateaux, cours d’eau) mais aussi avec Jean Nouvel qui, outre sa nouvelle Tour Montparnasse, insiste sur la nécessité de partir de l’existant en favorisant la transformation des lieux via l’art ; tantôt déconnectée du réel lorsque le visiteur est plongé dans l’univers de Christian de Portzamparc qui compare des pôles comme le plateau de Saclay ou le Stade de France à des rhizomes (tiges souterraines de certaines plantes vivaces…!) ; tantôt démesurée avec Antoine Grumbach qui étend Paris jusqu’au Havre en dotant la métropole d’un nouveau caractère : le portuaire ; tantôt soucieuse d’éviter l’étalement urbain avec l’équipe de Winy Maas qui prône, grâce à la surélévation du bâti existant, un retour à un Paris « plus petit » et plus « dense ».

Tous ces penseurs de la Ville, souvent autant -quand ce n’est pas plus,- poètes que grands pragmatiques, expo-chaillotont pourtant un point commun : faire partager aux visiteurs et aux politiques leur vision du territoire en  leur offrant plusieurs grilles de lecture. Au sortir de cette exposition, on regrettera pourtant l’absence de Livre d’or permettant aux métropolitains et urbanistes en herbe d’enrichir le débat. Et l’on rappellera que, tandis que le Président de la République part de l’utopie pour arriver au réel avec pour mise en scène de la réflexion étatique cette exposition, la Ville de Paris s’appuie sur l’organisation de débats publics pour proposer une Utopie aux Franciliens.

Le Grand Paris(s), exposition des résultats de la consultation internationale sur l’avenir de la métropole parisienne, à la Cité de l’architecture et du patrimoine, jusqu’au 22 novembre 2009, entrée libre

Tous les jours (sauf mardi) de 11h à 19h, nocturne le jeudi jusqu’à 21h, Palais de Chaillot, 1, place du Trocadéro, Paris 16e (Métro Trocadéro). Dès l’automne 2009, l’exposition devrait voyager au travers de l’Ile de France.

Pour aller plus loin :

Dernier débat organisé par la Mairie de Paris sur le paysage parisien : demain (cliquez ici)

Urbanisme, Utopies et réalité Paris, Le Seuil, 1965

Le site sur le Grand Paris (ministère de la Culture) : cliquez ici

Julie et Marie

Le 5 juin sur Youtube, la terre vue du ciel…
Criminal Housewife
marie

One thought on “Expo : Utopies et grands paris”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *