Actu
Un mémorial pour les victimes du Bataclan ?

Un mémorial pour les victimes du Bataclan ?

26 novembre 2015 | PAR Clémence Charrier

A la suite des attentats du 13 novembre, une association a vu le jour : « Génération Bataclan« . Elle a pour but d’honorer les victimes de la tuerie, et par là même, de réaliser une statue pour commémorer toutes les personnes touchées pendant le concert. 

Le président de l’association, O. Legrand, déclare que « La France commémore les victimes tuées ou disparues par fait de guerre et érige des monuments aux morts afin d’honorer ses soldats. En revanche il est plus rare d’honorer la mémoire de civils disparus en élevant un monument. A notre sens, il est important d’invoquer et entretenir le devoir de mémoire. » Ainsi, c’est bien la volonté de ne jamais oublier, conjuguée à un hommage aux victimes qui anime l’association.

Génération Bataclan appelle tous les français qui « se sentent concernés » à participer à ce projet. Que ce soit en adhérant à l’association, en lui faisant un don ou en proposant des idées pour la statue, tout le monde peut apporter sa pierre à l’édifice.

Ce projet nous donne  à réfléchir sur cette notion d’hommage justement extrêmement complexe après les attentats, du fait de l’impossibilité, encore aujourd’hui, pour certaines familles d’avoir pu enterrer les morts, mais également de se rassembler pour témoigner de nos pensées pour les victimes. Elle reprend finalement le même postulat implicite des monuments aux morts lors des guerres, que chacun connaît, en offrant à la fois un lieu de recueillement pour les familles des victimes, et pour la population qui, même indirectement, se sent touchée et traumatisée par ces événements, et de ce fait a parfois besoin d’un lieu pour rendre hommage aux victimes.

Pourtant, la possibilité d’un mémorial renvoie également à une notion bien plus patriotique, directement liée à l’idée d’un mémorial des soldats tombés pour la patrie, comme c’est le cas pour ceux qui prennent place aujourd’hui dans chaque ville. Comme le dit si bien l’historien Pierre Nora « Les lieux de mémoire me paraissaient trancher par leur existence même et leur poids d’évidence, les ambiguïtés que comportent à la fois la mémoire, la nation, et les rapports complexes qu’elles entretiennent. Objets, instruments ou institutions de la mémoire, c’étaient des précipités chimiques purs. » Comment parvenir à faire de ce mémorial un édifice purement authentique d’une mémoire nationale ?

VISUELS : © wikimedia

[Chronique] AC DC « High Voltage Rock’n’roll »
Le vintage, une tendance engagée ?
Clémence Charrier

One thought on “Un mémorial pour les victimes du Bataclan ?”

Commentaire(s)

  • mes condoléances au proches des victimes.

    novembre 28, 2015 at 12 h 06 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *