Actu
Un projet pour rendre plus vivante l’Ile de la Cité

Un projet pour rendre plus vivante l’Ile de la Cité

26 décembre 2016 | PAR Léa Sanchez

Le 16 décembre, l’architecte Dominique Perrault et le Président du Centre des Monuments Philippe Bélaval ont dévoilé leurs suggestions pour « faire à nouveau battre le cœur de Paris » : l’Ile de la Cité.iledelacite

L’importante fréquentation des lieux touristique de l’Ile de la Cité ne suffit pas à la « rendre vivante ». C’est le constat effectué par Dominique Perrault et de Philippe Bélaval. Il y a un an, l’architecte et le Président du Centre des Monuments avaient été chargés par François Hollande d’une mission portant sur l’avenir de ce point central de la capitale française, à l’horizon 2040.

Trente-cinq propositions pour faire battre le « cœur du cœur » de Paris

Ils ont remis le 16 décembre un rapport de cinquante-six pages au Président de la République et à la Mairie de Paris. A la clé pour faire à nouveau battre le « cœur du cœur de la Ville de Paris »: trente-cinq propositions qui, insistent-ils, doivent s’inscrire dans « un projet d’ensemble » pour ne pas atteindre la cohérence des espaces publics.

Afin de rendre plus attractif les « grandes places vides » d’une île « désertée par les Parisiens et méconnue des touristes », les deux hommes proposent notamment de transformer le parvis de Notre-Dame. Ils imaginent la création d’un sol de verre qui laisserait apparaître la crypte archéologique. Cette idée d’exploiter le sous-sol se retrouve dans plusieurs de leurs suggestions : installation d’autres verrières, création de passages souterrains desservant la place de Lutèce…

Un accent mis sur la circulation piétonne

Autre proposition pour redynamiser l’Ile de la Cité : améliorer la circulation piétonne. Dominique Perrault et Philippe Bélaval veulent multiplier les promenades fermées aux automobiles, allant du centre de l’Ile au métro en passant par les quais de Seine où seraient installées des plateformes flottantes accueillant diverses activités : piscine, ateliers, cafés… Dans ce cadre, le Pont de l’Archevêché pourrait, si les recommandations du rapport sont suivies, être fermé aux voitures. Des mesures qui pourraient compliquer la circulation, alors même que la politique de restriction du trafic automobile envisagée par la mairie de Paris (rappelons son projet d’interdiction des voitures diesel dès 2020) fait débat

Les autres propositions sont disponibles en ligne. Selon les auteurs du rapports, elles démontrent la possibilité de « créer environ 100 000 m² nouveaux sur l’île – soit une valeur foncière nouvelle dépassant le milliard d’euros – sans transformation radicale de son paysage ». Les premiers réaménagements sont espérés d’ici 2024. Les Parisiens pourront découvrir le projet sous la forme d’une exposition participative à la Conciergerie (à partir du 14 février).

Visuel : Image FlickR – dany13 (CC BY 2.0)

Agenda culturel de la semaine du 26 décembre
Carrie Fisher de retour parmi nous
Léa Sanchez

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *