Politique culturelle
Susan Newman-Baudais : nouvelle directrice exécutive d’Eurimages

Susan Newman-Baudais : nouvelle directrice exécutive d’Eurimages

25 avril 2022 | PAR Jacques Emmanuel Mercier

Eurimages, le fonds de soutien au cinéma européen vient de nommer sa nouvelle directrice exécutive après quelques mois d’attente, Susan Newman-Baudais.

Eurimages est le fonds culturel dirigé par le Conseil de l’Europe à destination du soutien au cinéma européen sous toutes ses formes. Que ce soit l’animation, le documentaire ou le long-métrage de fiction, Eurimages aide financièrement des films indépendants produits dans les pays-membres du Conseil de l’Europe. Pour donner un exemple, Eurimages peut assurer une meilleure distribution pour un film indépendant bulgare ou albanais en France dans le but de promouvoir la culture européenne. Outre différentes prérogatives de distribution ou de promotion, Eurimages s’attache aussi à l’égalité des genres. Ainsi,  Catherine Tautmann est Présidente depuis 2017 et travaillera désormais avec Susan Newman-Baudais, nouvelle directrice exécutive.

Susan Newman-Baudais travaille à Eurimages depuis bientôt 10 ans. Elle était auparavant analyste à l’Observatoire européen de l’audiovisuel. Franco-irlandaise, ancienne figure de la télévision britannique, elle a notamment  travaillé à Channel 4 pendant quelques années.  Selon le magazine britannique spécialisé dans l’industrie cinématographique Screendaily, à son nouveau poste, elle affirme  » vouloir continuer le combat de l’égalité des genres et l’étendre à la diversité » et a pour projet de « développer un plan d’action vert pour l’audiovisuel ».

Eurimages est basé dans la ville du Conseil européen, Strasbourg et concerne 39 pays. Le fonds n’est pas forcément très connu. Mais c’est grâce à lui que l’on a pu voir sur les écrans des films comme Drunk, Compartiment n°6 ou encore AnnetteDepuis 1988, Eurimages a soutenu 2296 co-productions pour environ 655 million d’euros.

Visuel (c) DR Communiqué de Presse / Eurimages 

« Shadow Life » de Ann Xu et Hiromi Goto
Le livre imprimé, un objet dépassé ? Reportage au Festival du livre de Paris
Jacques Emmanuel Mercier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture