Politique culturelle
Le Louxor rouvre ses portes au printemps 2013

Le Louxor rouvre ses portes au printemps 2013

18 décembre 2012 | PAR Tatiana Chadenat

Figure emblématique de Barbès, le Louxor, et sa façade néo-égyptienne rouvre ses portes au public. Le Conseil de Paris vient d’attribuer l’exploitation du cinéma le Louxor à la société CinéLouxor chargeant ainsi Carole Scotta, Martin Bidou et Emmanuel Papillon d’exploiter les salles flambantes neuves du cinéma au coeur de la Goutte d’Or (10e).

Salle de cinéma muet en 1921, Le Louxor devient parlant dans les années 30. Après avoir abrité une boite de nuit dans les années 1980, l’endroit ferme définitivement ses portes en 1990. Ce rescapé du cinéma d’avant guerre a été racheté par la ville de Paris en 2003 et rénové depuis lors par l’architecte Phillipe Pumain  avec pour projet de «retrouver la cohérence que le bâtiment avait perdu au fil du temps entre le traitement de ses façades extérieures et traitement de l’intérieur. Cette salle dotée à l’origine d’un décor néo égyptien – tout à fait en cohérence avec l’extérieur – l’avait perdu dès la fin des années 20 – 30».

Le projet comprend trois salles et la réouverture de l’entrée via le porche légendaire. La plus grande de 340 places, et l’originelle sera ornée de décoration néo grecque. «Aujourd’hui explique l’architecte, dans le même volume on ferait deux ou trois salles de cinéma dans une capacité équivalente. Cela aussi cela va faire partie du plaisir des spectateurs de venir au cinéma pas seulement pour l’intérêt du film mais aussi pour l’intérêt du lieu». Philippe Pumain, a voulu également en construire deux autres : une moyenne de 140 places et une petite de 75, auxquelles il a attribué une décoration contemporaine «mais avec des éléments qui feront échos justement à l’ambiance générale néo égyptienne du bâtiment».

«Avec le Louxor et ses trois salles magnifiques, nous allons pouvoir dès l’ouverture nous concentrer sur un travail de programmation ambitieux et espérer rendre au Louxor son statut de salle parisienne incontournable» annonce avec fierté la présidente de CinéLouxor, Carole Scotta. «Le Louxor programmera les nouveautés en sortie nationale. Notre tâche sera de programmer les grands films Art et Essai porteurs de qualité, et la grande salle s’y prête très bien, mais également de faire découvrir des réalisateurs moins connus à travers une programmation diversifiée de films plus singuliers» ajoute Martin Bidou, le programmateur.

Le projet comprend également un petit espace d’exposition et un café club permettant aux gens à rester plus longtemps que le temps d’une séance. L’idée est de donner aux gens le goût du cinéma et de faire de ce lieu un pôle culturel pour le quartier. «Les 9e, 10e et 18e arrondissements sont peu équipés en matière de cinémas, le Louxor permettra de répondre à ce manque» a précisé Emmanuel Papillon, le directeur du cinéma.

Ce lieu mythique ancré dans Barbès, ouvrira ses portes au public et à sa future programmation métissée à partir du printemps 2013.

 

Crédit visuel : Mairie de Paris

Un clip-vidéo pour « Si Seul » d’Orelsan, nouvel extrait du Chant des Sirènes
After ou la lente agonie d’une nuit
Tatiana Chadenat

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *