Politique culturelle

La Fémis au coeur de la censure égyptienne

02 avril 2010 | PAR Amelie Blaustein Niddam

L’info a été divulgée par la redaction du Monde, alors que devait se tenir au Caire le festival franco-egyptien « Rencontres de l’image »,  « Les membres égyptiens du jury ont démissionné pour protester contre la présence d’un film réalisé par une Israélienne dans le cadre de la Femis, la grande école parisienne de cinéma ».

En réaction, le Centre culturel français du Caire, où se tient la manifestation, et l’ambassade de France ont donc décidé, mercredi 31 mars, d’annuler la compétition.

L’histoire débute par la démission d’un membre du jury,qui  avait amené dans un premier temps les organisateurs à déprogrammer le court métrage intitulé « Presque normal » de Keren Ben Rafael, réalisé dans le cadre des études de la cinéaste israélienne à la Fémis, l’école nationale française des métiers du cinéma.

Sur la demande du quai d’Orsay, le court métrage a été remis au programme, ce qui a provoqué « un boycott de la part de tous les membres égyptiens  du jury, au nom du refus de la « normalisation » avec Israël ». Etonnante prise de position alors que l’Egypte est en paix avec Israël depuis 1979.

Pour  Le Monde daté du 2 avril « Le festival se limitera à un stage pratique de court-métrage et à la projection de films français. En effet, le Centre national de la cinématographie égyptien a décidé de retirer l’ensemble des films qu’il présentait ». 

 

Benjamin Biolay, provoc light et star ad hoc aux Gémeaux de Sceaux
L’un des scénaristes de The Wire et d’Urgences est décédé
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *