Politique culturelle
Agression à l’acide au Bolchoï, les avancées

Agression à l’acide au Bolchoï, les avancées

17 avril 2013 | PAR Marie Boëda

Après l’attaque à l’acide du directeur artistique du Bolchoï, Sergueï Filine le 17 janvier au soir, un danseur avait été inculpé. Le tribunal moscovite a prolongé sa détention mardi 16 avril.

Bolchoï la troupe défendL’attaque au vitriol de l’ancien danseur étoile Sergueï Filine a fait couler beaucoup d’encre et ça risque de durer. Mardi 16 avril,  la juge Natalia Konovalova a décidé de garder en détention jusqu’au 18 juin le commanditaire de l’agression, le danseur Pavel Dmitritchenko. Elle donne ainsi raison aux enquêteurs qui craignent que la libération du suspect l’encourage à fuir et à prendre contact avec des relations haut placées. Face à cette décision, l’avocate du danseur, Violetta Volkova, a déclaré qu’une trentaine d’artistes se portaient garants de la bonne conduite de Dmitritchenko, et avaient réuni 500.000 roubles (12.500 euros) de caution.

C’est grâce à la méthode du « billing » (consiste à filtrer et à convertir les données des opérateurs téléphoniques dans une zone donnée) qu’en mars dernier l’enquête a pris un nouveau tournant. Dimitritchenko avoue devant la caméra être l’organisateur de l’attaque, accompagné de Iouri Zaroutski et Andreï Lipatov. Ce crime aurait été commis pour venger une danseuse qui avait été privée d’un rôle phare dans le Lac des Cygnes. Ils risquent 12 ans de prison.

Visuel (c) : capture d’écran Directmatin et Dmitriy Guryanov.

Friends de retour ?
Sacré programme aux Vieilles Charrues
Marie Boëda

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture