Actu
Paris devient virtuel avec les noms de domaine .paris

Paris devient virtuel avec les noms de domaine .paris

05 décembre 2014 | PAR Nina Farge

Seuls les professionnels y avaient droit jusqu’à la semaine dernière. Les noms de domaine en .paris peuvent désormais être sollicités par tous ! Et mieux, ils entrent même dans les moyens des particuliers. La ville comme référencement virtuel: un procédé voué à se généraliser ?

Alors que les projets architecturaux connaissent à Paris de nombreux revers, c’est une nouvelle fois le virtuel qui offre un terrain fertile. Les professionnels ont ainsi pu investir des noms de domaine en .paris dès septembre dernier: le procédé innove en référençant directement un site et l’entreprise qui le porte non plus par pays, mais par ville.

Depuis le 2 décembre dernier, l’offre s’est étendue à tous, entreprises comme particuliers, qui peuvent désormais solliciter un hébergement web en .paris pour un prix abordable. Fantaisie ou innovation pérenne ? Les avis se partagent, à mesure que les complications se profilent de plus en plus nettement: alors que certains agents spécifiquement franciliens comme la RATP y gagnent indiscutablement; les entreprises et start-up restent circonspectes. Au-delà du glamour, la transition implique en effet un basculement de tous les référencements et donc un ébranlement passager de la visibilité, un bouleversement des habitudes, et une immobilité géographique… Comment une nouvelle filiale provinciale pourra-t-elle justifier son .paris?

Visuels: Paris, la Tour Eiffel.

Les prochaines James Bond Girls seront françaises
Apple accusé de monopole
Nina Farge
Étudiante en deuxième année de master "Administration de la musique et des arts du spectacle vivant" à l'université d'Evry, licenciée en "Lettres et Arts"; je me passionne depuis toujours pour la culture, et plus particulièrement pour la danse.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture