Actu

Nomination sous haute-tension pour Philippe Besson, nouveau consul de France à Los Angeles

Nomination sous haute-tension pour Philippe Besson, nouveau consul de France à Los Angeles

03 septembre 2018 | PAR Lisa Bourzeix

Un décret qui suscite la polémique, la nomination d’un proche du couple présidentiel à la tête du consulat français à Los Angeles, malgré l’effervescence de la rentrée l’opposition n’est pas dupe et réagit vivement.

Cette nomination découle d’un décret, présenté par Jean-Yves Le Drian, ministre des affaires étrangères, qui ouvre vingt postes de consuls supplémentaires. La subtilité réside dans le fait que ceux-ci seront notamment ouverts à des non-fonctionnaires. C’est donc suite à ce décret que la nomination de l’écrivain est possible ; qui semble d’ailleurs avoir été voté sur mesure pour que le poste lui soit accessible. Mais la polémique ne s’arrête pas là. Il se trouve en effet que Philippe Besson est à la fois un proche de Brigitte Macron mais également l’auteur d’Un personnage de roman, œuvre élogieuse retraçant la campagne d’Emmanuel Macron.

Du côté de l’opposition les réactions sont vives, jugeant que ces louanges n’étaient en réalité pas vaines et l’ont bien menées jusqu’à ce poste, très convoité, de consul. Lydia Guerous, porte-parole des républicains ou encore Nicolas Dupont-Aignan n’ont pas manqué de manifester leur mécontentement sur twitter, dénonçant une fois encore des agissements bien loin du « nouveau monde » dont se défendait le Président jusqu’alors.

Depuis quelques temps le chef de l’Etat se trouve en effet dans le viseur de ces opposants qui le targuent d’adopter un mode de fonctionnement se rapprochant plus de l’Ancien Régime que des promesses de campagne de 2017.

Les syndicats quant à eux ne sont pas en reste. La CFDT-MAE s’interroge sur le bien-fondé de cette nomination et la CFTC, à travers un de ses représentants Carl Poirier, soulève la question des compétences, dénonçant une dévalorisation du statut des fonctionnaires par l’adoption de ces nouveaux décrets. Ils vont d’ailleurs déposer des recours en réaction à ce décret qu’ils jugent bancal et infondé.

De son côté Emmanuel Macron se défend de toute accusation de « copinage pour services rendus »et maintient au contraire une volonté toujours plus accrue d’ouvrir ces postes à des profils plus hétéroclites.

Crédits : Attribution-ShareAlike 3.0 Unported (CC BY-SA 3.0)

« Galveston » : Melanie Laurent goes wild avec Elle Fanning et Ben Foster
Alice au pays des miroirs, la quête du Moi de Gaëlle Hispard et Mathieu Gerhardt
Lisa Bourzeix

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *