Théâtre

Alice au pays des miroirs, la quête du Moi de Gaëlle Hispard et Mathieu Gerhardt

Alice au pays des miroirs, la quête du Moi de Gaëlle Hispard et Mathieu Gerhardt

03 septembre 2018 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Après avoir détourné l’histoire de La belle au bois dormant, le duo s’attaque avec talent au sous-texte d’Alice au Pays des Merveilles. Du théâtre de grand pour les pré-et les adolescents.

Elle se regarde cette fille là, tout le temps dans le miroir. Elle n’est plus une enfant et pas encore une adulte, son sweat brille au dessus de son jean. Elle se regarde si fort qu’elle traverse cette glace pour se retrouver au pays des miroirs, un royaume où les « Narcisse » ont payé de leur zèle ego-trip. Dans ce monde là, aucun reflet de soi n’est possible.

La pièce à l’écriture fine malaxe les contrepèteries et les écoutes lacaniennes (7 et 3 sont sur scène, et l’on entend « c’est étroit ». Pour raconter ce moment de la vie où ce que l’on voit de soi ne correspond pas à ce que l’on voudrait voir, Cecile Elias, Leilani Lemmet, Emmanuel Vacarisas et Mathieu Gerhardt jouent tous les personnages du conte de Lewis Carroll. Le lapin préssé, les cartes à jouer, la Reine coupeuse de tête, la chenille, Tweedledum et Tweedledee et bien sûr.. Alice.

Le jeu est extrêmement juste et s’entrecoupe d’une partition jouée live à la guitare de Mathieu Gerhardt. L’ensemble est une ode à l’imagination qui vise à faire de-zoomer les jeunes gens. Une pièce parfaite, ultra intelligente, très bien écrite qui cultive les devinettes avec autant de talent que la comédie.

Informations pratiques :

Du dimanche 26 août au mercredi 21 novembre 2018 : Les mercredis, samedis et dimanches à 14h30. Vacances scolaires du 20 octobre au 4 novembre : tous les jours à 14h30 . A l’Essaion, 6, rue Pierre au lard, Paris, 75004.

Nomination sous haute-tension pour Philippe Besson, nouveau consul de France à Los Angeles
Un incendie dévore le musée national de Rio
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Une réflexion sur « Alice au pays des miroirs, la quête du Moi de Gaëlle Hispard et Mathieu Gerhardt »

Commentaire(s)

  • colette boullery

    Pièce pour enfants? bien sûr ! mais mon regard de « vieille dame » est resté sous le charme de ce joli spectacle drôle et plein d’esprit . Chaque àge peut y trouver son bonheur, et les parents ( et grands parents )seront heureux d’y mener leurs rejetons car tous y apprécieront gestuelles comiques ou mots d’esprit selon leur age. sans « bétifier » ; Ce qui est rare dans les pièces pour enfants. L’histoire est peut-être un peu complexe pour les plus jeunes , mais il reste , tout ce qui fait le Théatre: mime, danse, musique dans une harmonieuse succession.avec des acteurs audibles , plein de naturel et de conviction
    N’hésitez pas à aller voir ce spectacle !
    Signé :Une grand-mère fidèle !

    septembre 4, 2018 at 12 h 21 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *