Medias

Un Village français : Rallumez-vos téléviseurs, le service public sort l’argenterie

09 juin 2009 | PAR Charlotte

Non, « un village françaarton7346-3889cis » n’est pas l’unième histoire manichéenne de nos aïeux sur l’occupation allemande. Ce n’est pas non plus une nouvelle tentative de la télévision française, désormais totalement publique, de faire une série qui ne ressemblerait pas à de la soupe hertzienne. « Un village français » ne vous raconte pas la France occupée mais la vie de français sous l’occupation et ça change tout. L’histoire débute dans un charmant petit village fictif du centre de la France, Villeneuve, au moment même où une troupe de soldats allemands débarque pas vraiment délicatement le 12 juin 1940.
« Le challenge était d’aborder une période dont on a déjà beaucoup parlé de manière inédite. Je me suis dit que soixante-dix ans après la guerre, le temps était venu de sortir des clichés. Les personnages d’ « un village français » font donc partis des 95 % de la population qui n’étaient ni collaborateurs ni résistants. Ils ne sont ni monstrueux ni héroïques, mais simplement humains », explique l’auteur. Le challenge était de ne pas se répéter en donnant une véritable dimension aux personnages afin de convaincre un public qui partait rétif à l’idée de suivre une série de ce calibre. L’objectif semble atteint puisque, au delà de pouvoir être qualifiée de bonne série française, « un village français » mérite le titre de « bonne série tout court » : le service public fera-t-il la nique aux énormes budgets des « seconde chance » et autres ? Affaire à suivre …

« Un village français », tous les jeudi soir sur France 3

10 places à gagner pour « Tarzan ! » au musée du quai Branly
DJ Krikor et Herr Broken en concert ce soir au Progrès
Charlotte

3 thoughts on “Un Village français : Rallumez-vos téléviseurs, le service public sort l’argenterie”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *