Medias

Procès Zemmour : les soutiens politiques

Procès Zemmour : les soutiens politiques

14 janvier 2011 | PAR Benoit Dabout

En mars dernier, Eric Zemmour a tenu des propos qui l’on amené devant justice pour diffamation et discrimination raciale. Il ne s’est pas fait beaucoup d’amis mais il reçoit tout de même de nombreux soutiens. Nous avons déjà annoncé son procès dans cet article.

Le « méchant » chroniqueur et journaliste a déjà reçu le soutien du sénateur Jean-Pierre Chevènement (MRC) par le biais d’une lettre de témoignage.

Il craint « que le ‘politiquement correct’ ne finisse par tuer le débat républicain ». L’ex-ministre de l’Intérieur ajoute « Sans doute M. Zemmour a-t-il, dans le feu de la discussion, utilisé une formulation excessivement brutale, mais il n’a hélas, pas dit une chose matériellement inexacte. Il suffit, comme j’ai eu l’occasion de le faire de consulter les listings de la Direction centrale de la Sécurité publique du ministère de l’Intérieur, pour constater que plus de 50% des infractions constatées étaient imputables à des jeunes dont le patronyme est de consonance africaine ou maghrébine, comme c’est d’ailleurs le cas de M. Zemmour lui-même. »

Jean-Pierre Chevenement accuse aussi Thierry Ardisson, en parlant des paroles de Zemmour, il dit « elles me paraissent avoir fait l’objet de la part du présentateur de l’émission d’un traitement particulier, puisque, préenregistrées, elles ont été diffusées avec un bandeau indiquant  ‘Immigration : Zemmour dérape’ ». Enfin il cite Voltaire avec la célèbre phrase « Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai pour que vous puissiez le dire. »

Eric Zemmour a reçu un autre soutien, celui de Jean-Marie Le Pen. Le charismatique leader du FN, à lui aussi fait part de son inquiétude sur la liberté d’expression. Il a défendu le journaliste sur France Inter en expliquant que « Le champ de la liberté d’expression se réduit dans notre pays (…) Zemmour est poursuivi par les chiens de garde de la pensée unique ».

Eric Zemmour est également défendu par les Membres du Collectif parlementaire pour la liberté d’expression. 28 députés UMP qui dénonce le traitement fait au journaliste « on prétend faire taire un journaliste qui exprime une opinion, qu’elle soit vraie ou non, parce qu’elle dérange ». Ils ajoutent que le procès « en dit long sur la dérive qui conduit à bâillonner la liberté d’expression par les tyranneaux de la pensée unique de l’antiracisme ».

La Licra rétorque « N’en déplaise à ce collectif, ce n’est ni aux élus, ni aux représentants de la société civile de fixer les limites de la liberté d’expression et de dire le droit, mais bien à la justice de notre pays »

Devant le tribunal, Zemmour a affirmé ses propos et SOS Racisme annonce « Il devra assumer ce qu’il a eu beaucoup de mal à faire devant les juges, que son ‘politiquement incorrect’ consiste en la contestation des lois d’une République qu’il invoque pourtant régulièrement »

Source : Reuteurs et Blog de Jean-Pierre Chevènement

Premières images de Andrew Garfield en Spiderman
« je n’aime pas », le clic que l’on va aimer faire sur Facebook
Benoit Dabout

One thought on “Procès Zemmour : les soutiens politiques”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *