Medias
Le mot-clé « #curvy » banni du réseau social Instagram

Le mot-clé « #curvy » banni du réseau social Instagram

19 juillet 2015 | PAR Elodie Schwartz

La politique anti-nudité d’Instagram a franchi un nouveau cap. Le réseau social vient de retirer de son moteur de recherche interne le hashtag #curvy, qui signifie « courbe généreuse ». Un acte qui révolte les internautes…

Alors que les mots-clé #skinny (maigre) ou #thin (mince) ont encore le vent en poupe sur Instagram, les utilisateurs du réseau social recherchant des images avec le hashtag #curvy (pulpeuse), se confronteront, eux, à une recherche vaine. Comme le révèle The New York Tilmes, Instagram, dans sa logique de politique anti-nudité, a en effet bannit de ses moteurs de recherche le mot #curvy, accompagné de #butt (fesses), #thighs (cuisses) et #nipple (mamelon).

« Ce mot-clé qui était utilisé par beaucoup d’utilisatrices pour prouver que l’on peut être ronde et belle aurait été détourné de son usage par les promoteurs de contenus trop sexy au goût de l’application », précise Le Parisien. Résultat : impossible de trouver la moindre photo se rapportant à ce hashtag. Instagram renvoie désormais les utilisateurs vers d’autres mots-clés comme #curvygirl ou #curvyfashion qui seraient plus sûrs.

Mais si le réseau social tente de protéger ses utilisateurs de contenu potentiellement néfaste, plusieurs croient que supprimer le mot #curvy est une erreur. A commencer par l’artiste et activiste Sam Roddick, « dont le compte Instagram a été supprimé de façon permanente pour avoir publié du contenu inacceptable », rapporte le Huffington Post. Dans un panel de discussion tenu le 14 juillet dernier, elle s’est demandée pourquoi ses images avaient été retirées, alors que des mots comme #Vaginas, qui renvoient à des images pornographiques, sont toujours permis.


L’éditrice du Huffington Post Royaume-Uni, Poorna Bell, décrit de son côté cette censure comme un geste effarant. « Dans les derniers mois, Instagram a été le lieu d’un mouvement incroyable de confiance en soit créé par et pour les femmes #Curvy […] Ces femmes ont été capables de montrer leurs corps et de partager un message d’acceptation à d’autres qui sont habituées à être confrontées à des images photoshoppées. » confie-t-elle. Madeline Jones, rédactrice en chef du Plus Model Magazine, s’est aussi emportée sur la toile en remettant en question la logique du choix d’Instagram. « Utilisé par des entreprises pornographiques, le mot-clic #curvy a été supprimé du logiciel. Alors que de nombreux hashtags douteux sont encore consultables, nous questionnons la logique de ce geste audacieux », écrit-elle sur le site du magazine.

A noter que cette censure vient après plusieurs polémiques sur la politique de filtrage du site de partage de photos, propriété de Facebook. La campagne « Free the Nipple », lancée par la réalisatrice et activiste Lina Esco, militait ainsi pour laisser apparaître les tétons féminins sur les photos partagées par la communauté. Un signe de protestation féministe visant à démontrer la disparité existante entre les hommes pouvant eux s’afficher torse-nu et les femmes obligatoirement censurées. Plusieurs stars comme Miley Cyrus, Madonna ou Cara Delevingne faisaient partie du mouvement.

Visuels : © Capture d’écran Instagram / TARALYNN/INSTAGRAM

La Fémis se met aux séries TV
Les nuits romanes 2015 : que le spectacle commence !!
Elodie Schwartz

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *