Medias

Finale du Super Bowl :la quête du graal des publicitaires

Finale du Super Bowl :la quête du graal des publicitaires

09 février 2011 | PAR Floriane Gillette

Le soir de la finale du Super Bowl (football américain) plus de 100 millions de paires d’yeux sont rivées sur leurs petits écrans. Le moment de la coupure pub est donc devenu un enjeu commercial immanquable pour les annonceurs.

Cette année encore les annonceurs ont rivalisé d’inventivité pour proposer des spots publicitaires drôles et marquants. Constructeurs autos, sites internet, films tous veulent apparaitre à la télévision, au risque de voir d’ailleurs les mêmes « guests » dans plusieurs publicités.

En effet, dimanche dernier, les téléspectateurs du Super Bowl ont pu admirer le rappeur Eminem sous différentes coutures puisqu’il est apparu à la fois dans le petit film de 2 minutes présentant la nouvelle Chrysler et sous forme de pâte à modeler pour la boisson Lipton. Inviter des stars pour promouvoir les différents produits proposés, c’est s’assurer de meilleures retombées. Coca-cola l’a bien compris et s’offre les services de l’acteur français Guy Lecluyse (Bienvenue chez les Ch’tis). Pour la nouvelle Passat, on a pu voir un petit Dark Vador apparaitre sur les écrans. Pour créer le buzz tout est permis ou presque, les annonceurs repoussent les limites jusqu’à se voir interdits de diffusion.

Force est de constater que la concurrence est rude et coûteuse. Pour être visible quelques secondes lors de la finales, les annonceurs déboursent des millions d’euros. Pour un spot de 30 secondes il faut compter entre 2,5 et 2,8 millions de dollars soit entre 1,7 et 1,93 millions d’euros. Si ces prix sont en baisse par rapport à ceux de 2010, (3 millions) ils sont extrêmement élevés et donnent lieu à une véritable guerre commerciale.

Liste des publicités diffusées dimanche 6 février lors de la soirée du Super Bowl :

Boissons et alimentation : Lipton, Coca-Cola, Pepsi, Doritos

Automobiles : Passat, audi, New beatle  et Passat de Volkswagen, pneu Bridgestone, Camaro, Hyundaï

Sites Internet : Go daddy, Home aways, Careerbuilder.com, cars.com,

Les films : Transformers 3, Kung Fu Panda 2, Super 8

Téléphonie : Motorola.

Bonus, les pubs interdites au Super bowl : une pub anti-avortement intitulée Jésus n’aime pas Obama,celle d’Ashley Madison Agency, un site proposant des relations extra-conjugales et celle de la PETA ( association de défense des droits des animaux militant contre l’expérimentation animale, la fourrure, la consommation de viande, de produits).

 

 

Sorties ciné du 9 février
Ventes aux enchères Chanel
Floriane Gillette

One thought on “Finale du Super Bowl :la quête du graal des publicitaires”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *