Medias

DSK premier ministre

26 mai 2009 | PAR Juliette

dsk-sarkozy1Lundi 25 mai 2009 à 21h, la nouvelle tombe: à la suite de la démission de François Fillon, Dominique Strauss-Kahn prend la tête du gouvernement formant ainsi une  » union sacrée  » avec Nicolas Sarkozy. Quelle nouvelle ! De quoi affoler les médias. Pourtant le sujet n’a été traité que par l’émission Breaking News sur Jimmy. Rien d’étonnant puisque cette actualité est une fiction. Principe même du programme présenté par le journaliste Bruce Toussaint, cette émission d’anticipation vise à décortiquer une nouvelle choc. Les deux numéros précédents avaient détaillé l’arrestation de Ben Laden et une attaque bio-terroriste.

Dans cet exercice alliant jeu d’acteur et professionnalisme journalistique, M. Toussaint est épaulé. Outre son équipe d’envoyés spéciaux comptant entre autres Alexandra Ackoun, le célèbre directeur de l’Express, Christophe Barbier, s’est pris au jeu en analysant les tenants et aboutissants d’une telle nomination. L’équipe de Breaking News a poussé la comédie jusqu’à l’annonce de la composition du nouveau gouvernement. On se demande alors comment Philippe Séguin, Elizabeth Guigou, Alain Juppé et Jean Sarkozy ont réagi se voyant propulsés respectivement à la justice, à l’éducation, à l’environnement ou encore au porte-parolat ! Jack Lang, Nicole Notat et Claude Guéant feraient également partie de l’aventure contrairement à François Bayrou qui aurait décliné l’invitation soulignant une  » divergence de valeurs  » avec le Président.Breaking News

Sur le plateau, Roger Karoutchi et Manuel Valls, visiblement satisfaits de cette annonce, ont débattu violemment avec une Marine Le Pen surexcitée insistant sur sa formule:  » Appeler DSK à la tête du gouvernement, c’est comme nommer un pyromane chef d’une caserne  » . Le casting comptait des intervenants en duplex tels que François Hollande, très sérieux, et Jacques Attali qui s’accordaient à dire que cette alternative proposée par M. Sarkozy ne leur semblait pas pertinente. Autre opposant, Jean-François Copé annonçant par communiqué qu’il ne souhaitait pas «  participer à cet attelage artificiel et incohérent  » .

Malgré cette mascarade, les messages politiques passent aisément et chacun avance ses pions. A l’instar des réactions discordantes de Manuel Valls et François Hollande, le PS apparaît toujours aussi divisé. Les Villepinistes fustigent les décisions du gouvernement alors que le FN hurle à la  » dictature politique  » d’un seul et même parti affublé du quolibet UMPS.

Après 1h d’émission, l’information principale rend quelque peu amère : les personnalités politiques jouent vraiment bien la comédie. Dans toute cette affaire, c’est bien le plus inquiétant.

Juliette Chain

Sorties albums : Marilyn, Iggy et myspace…
Mysticisme au rendez-vous avec White Hole de Mariko Mori
Juliette

One thought on “DSK premier ministre”

Commentaire(s)

  • ackoun

    Comment ça « après 1h30 d’émission »? Elle dure 52 minutes!

    mai 29, 2009 at 11 h 26 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *