Actu

L’actrice Jeanne Moreau est décédée à l’âge de 89 ans

L’actrice Jeanne Moreau est décédée à l’âge de 89 ans

31 juillet 2017 | PAR Donia Ismail

Le 7ème Art est orphelin d’une de ses icônes. Celle qui campa tout au long de sa carrière la femme fatale par excellence, a quitté le tourbillon de la vie cette nuit à l’âge de 89 ans.

Elle est l’une des icônes du cinéma français. Ses rôles, ses histoires resteront à jamais au Panthéon de notre 7ème Art. Sa douce beauté et son inimitable voix a su charmer les plus grands réalisateurs: de Truffaut à Buñuel, tous la voulaient dans leurs long-métrages. La grande Jeanne Moreau est décédée cette nuit dans son appartement parisien à l’âge de 89 ans, de mort naturelle, a-t-on appris.

Née le 23 janvier 1928 à Paris, son père tient une brasserie dans le 9ème arrondissement, La Cloche d’Or, sa mère – d’origine britannique- est danseuse de music-hall. La jeune Jeanne Moreau se prend de passion très tôt au théâtre et s’inscrit aux cours de Denis d’Inès, de la Comédie-Française, une décision qui poussera son père à la mettre à la rue.

2990179lpw-3013775-marcello-mastroianni-et-jeanne-moreau-jpg_4458702Avant d’être l’actrice que l’on connait si bien, c’est au théâtre qu’elle fait ses premiers pas. En 1950, elle obtient l’un de ses premiers rôles dans la pièce d’André Gide, Les Caves du Vatican mise en scène par Jean Meyer. Elle y interprète une prostituée.
Sa carrière cinématographique est immense, quasiment impossible à détailler. Elle l’entame en 1949, avec Dernier amour, de Jean Stelli. Depuis ses débuts, soit il y a soixante-dix ans, cette femme indépendante et intrépide, avait été approché par les plus grands. Orson Welles, Joseph Losey, François Truffaut ou encore plus récemment Alex Lutz qui la dirigea dans Le Talent de mes amis en 2015, l’une de ses dernières apparitions. Elle y interprète des rôles variés, aux contacts de plusieurs partenaires de renom, dont Jean-Paul Belmondo pour Moderato Cantabile, ou encore Alain Delon.

 

1024px-amos_gitai_jeanne_moreauAcclamée par le milieu artistique mondial, elle reçoit de nombreuses récompenses: le prix d’interprétation féminine pour Moderato Cantabile au Festival de Cannes en 1960, le César de la meilleure actrice pour La vieille qui marchait dans la mer. Elle se voit offrir le graal du 7ème Art à l’échelle du monde: un Oscar d’Honneur des mains de la célèbre Sharon Stone. Le charme de Moreau transcende les frontières de notre Hexagone: c’est le monde entier qui tombe amoureux de cette faiseuse de miracles.

Sa voix grave si reconnaissable, roque et envoûtante, chante, et chante terriblement bien. En 1962, pour Jules et Jim de François Truffaut, elle pousse la chansonnette. Elle y chante Le Tourbillon tout en interprètent un de ses rôles fétiches: une amoureuse affranchie, une héroïne moderne que l’on retrouvera fréquemment à travers sa filmographie.

C’est donc une artiste complète que le 7ème Art perd aujourd’hui, mais aussi une femme de tête, qui présida à deux reprises le jury de Cannes et fut élue à l’Académie des Beaux-Arts.

L’agenda culture du lundi 31 juillet 2017
Cézanne « Le chant de la terre », à la Fondation Gianadda
Donia Ismail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *