Actu
La revue de web de la semaine

La revue de web de la semaine

22 juin 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Grèves et Mondial, voici les deux mots qui ont du rythmer votre semaine, on en a quelques autres supplémentaires à vous proposer


Punk : qui a dit que France Inter était une radio sérieuse ? Vendredi, François Morel a provoqué un fou-rire à l’antenne en se transformant en icône punk. La raison de ce pétage de plomb remonte à une déclaration de Françoise Bloch  enjoignant  à France Inter : « Soyez un peu punk« . Le résultat est un petit bijou d’écriture et de drôlerie, à voir sur le site de la radio

Avignon : la déclaration d’Olivier Py à Stéphane Capron dans Scène Web fait figure d’engagement Deçu à la fois des mesures proposées par Manuel Valls et déçu de la réaction des intermittents, il a déclaré vendredi « Il y a une angoisse. En tout cas je n’annulerai pas le festival. Ce qui s’est passé en 2003 ne se passera pas avec moi. Il est possible que nous ne puissions pas jouer, mais jusqu’à la fin nous n’annulerons pas. »

Gangster : Jeremy Meeks n’est pas vraiment mannequin malgré son physique de rêve, il fait plutôt dans les braquages à main armée. Son visage déchaîne la presse. A lire dans l’Express

Grey : on connait le visage qui sera le Christian du best seller 50 shades of Grey, et on dit : fade comme le bouquin ! A lire dans 20 minutes.

Goal : « Aussi improbable que cela puisse paraître, la star du jour du Mondial est un joueur libre de tout contrat qui vient de passer ses trois dernières saisons à l’AC Ajaccio, en Corse. Le gardien mexicain Guillermo «Memo» Ochoa vient de se faire un nom dans le monde entier, ce mardi 17 juin, en repoussant les assauts de l’équipe du Brésil, permettant au Mexique de tenir tête 0-0 à la Seleçao et de faire ainsi un grand pas vers la qualification. » A lire dans Slate.

Argento le petit poisson de Paul Kor
« Jacky au royaume des filles » de Riad Sattouf lève le voile de la dictature par l’humour
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture