Actu
La revue de web de la semaine

La revue de web de la semaine

08 juin 2014 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Cette semaine la revue de web est préoccupée par l’avenir des festivals  d’été, ce n’est pas pour autant qu’elle se résout à faire la gueule.

Olivier Py, encore, toujours, lève haut le poing pour défendre le statut des intermittents, faire entendre raison à François Rebsamen. Sa lettre est publiée par Armelle Héliot dans le Figaro.

Encore et toujours, Robert Ménard ne finit pas de prouver qu’il est un pur leader d’extrême droite . Sa dernière cible concerne les enfants, qui ici, deviennent responsables de leurs parents, vu comme responsables de leur situation de chômeur. C’est à vomir, et c’est à lire dans l’Express.

Dans le genre buzz, on  a des doutes, mais quand même, cette information super parisienne devrait en séduire plus d’un. Le lapin de la RATP se relooke et a un nom, Serge. Un concours est lancé, et a de grandes chances de voir arriver des propositions foutraques. A lire dans Purebreak.com

Vous ne pouvez pas avoir loupé ça. La France a fêté le soixante-dixième anniversaire de la Libération et certains vétérans ont une sacrée pêche. 20 minutes raconte comment ce para britannique a ressauté. 

Drame. Ribery forfait, suite à sa blessure au dos contractée il y a quelques semaine avec le Bayern de Munich, mais aussi Clément Grenier, insuffisamment remis d’une douleur aux adducteurs dont il pensait pourtant s’être remis en reprenant la compétition avec l’Olympique Lyonnais fin avril, ces deux forfaits, majeurs, interviennent après celui de Steve Mandanda, remplacé dans le groupe par le gardien remplaçant Stéphane Ruffier. A la rédaction, Bastien Stisi (@bastienstisi) ne s’en remet pas, c’est d’ailleurs lui qui a écrit ces quelques lignes. Sinon, pour en savoir plus, lisez l’Equipe.

Mais bon, en attendant de s’en remettre, on peut toujours lire le Demotivateur pour accéder à des graffitis

On finit avec une nouvelle assez folle. On a retrouvé l’oreille de Van Gogh, ou presque. A lire sur Konbini. 

Proenza Schouler s’essaye au Swimwear
« Comme un chant d’espérance », les confessions d’un Jean d’Ormesson mystique
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture