Actu
La princesse gagne les étoiles : Disparition brutale de Carrie Fisher

La princesse gagne les étoiles : Disparition brutale de Carrie Fisher

27 décembre 2016 | PAR Joanna Wadel

Le soulagement aura été de courte durée pour la famille de l’actrice Californienne ; Carrie Fisher est décédée à l’âge de 60 ans.

mte5ntu2mze2ndc1mzkzntq3

Une interprète culte, icône de la pop-culture

C’est une grande comédienne mais aussi une scénariste méconnue qui vient de nous quitter. Carrie Fisher, fille de l’actrice Debbie Reynolds, restera l’icône de deux générations de spectateurs en incarnant par quatre fois sur grand écran entre 1977 et 2016, la Princesse Leia Organa, héroïne phare de la saga culte Star Wars. Née à Beverly Hills en 1956, c’est en persévérant et ce en dépit de nombreuses critiques sur son physique jugé peu conventionnel, pour obtenir le rôle de Leia dans le premier volet de la trilogie de George Lucas, que Carrie Fisher se fera connaitre dans le monde entier pour son interprétation caractérielle du personnage qui aura finalement beaucoup plu. Propulsée subitement au rang de star internationale et adulée par des milliers de fans, l’actrice s’imposera comme une figure du cinéma américain des années 80, en reprenant le rôle qui l’aura rendue célèbre pour L’empire contre-attaque puis Le Retour du Jedi, mais aussi en campant quelques seconds rôles mémorables dans les incontournables Blues Brothers en 1980, chez Woody Allen dans Hannah et ses sœurs (1986) ou encore en bonne copine de Meg Ryan dans Quand Harry rencontre Sally, en 1989.

Une autrice sensible à l’humour généreux

D’elle, on ne retient souvent que sa fameuse et authentique coiffure qui fait toujours un carton à Halloween : deux illustres macarons, référence médiévale dont beaucoup diront qu’ils auraient compromis le succès de Star Wars si la saga n’était pas un chef d’œuvre de la science-fiction. Parodiée à outrance ou bien érigée en fantasme sexuel, nominée par deux fois mais jamais récompensée, Carrie Fisher était aussi une jeune femme sensible et passionnée qui a co-signé quelques grands scripts dont Sister Act (1992), un pan méconnu de sa carrière pourtant primordial. Elle possédait également un sens de l’humour désinhibé, faisant preuve de beaucoup d’auto-dérision, aux antipodes de l’image que lui prêtait le star-system. Alcoolique, droguée aux analgésiques, l’actrice qui cachait sans doute une grande fragilité derrière ses lourdes dépressions a dû s’éloigner des plateaux quelques années pour se soigner. Dans les années 1990, elle se fait discrète, réalisant de nombreux caméos, se référant souvent à son rôle devenu culte, notamment dans Austin Powers, Sex and the City ou dernièrement The Big Bang Theory sitcom qui met en scène une bande de scientifiques « geeks » délurés, addicts de comics et évidemment fans de Star Wars. Elle a publié par deux fois des récits autobiographiques, dont une « Bon baisers d’Hollywood » en 2004, une biographie fictionnelle qu’elle écrit avec sa plume teintée d’humour, adaptée ensuite en brève série et la seconde, « The Princess Diarist », ses mémoires parues en novembre dernier, qui révèle sa liaison avec l’acteur Harrison Ford, avec qui elle formait également à l’écran le couple mythique Han Solo et Leia de Star Wars dont s’était lassé son partenaire, désireux de prendre son envol pour d’autres rôles.

Une disparition brutale

Alors que Star Wars est relancé par une nouvelle trilogie débutée l’année dernière avec le film de J.J Abrams, Le Réveil de la Force où l’actrice avait repris avec plaisir le rôle de Leia, et après s’être remise d’une grave crise cardiaque survenue vendredi soir, Carrie Fisher s’en est allée succombant aux séquelles de son accident. Elle laisse derrière elle une fille de 24 ans, Billie Lourd qui confirmait son décès ce soir dans un communiqué de presse. Elle n’avait que 60 ans.

Visuel : © Abaca

« La vie magnifique de Frank Dragon », de Stéphane Arfi
« Terabak de Kyiv »: la petite mélodie circassienne de Stéphane Ricordel, avec des Dakh Daughters dedans
Joanna Wadel

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *