Actu

Karl Lagerfeld meurt à 85 ans

Karl Lagerfeld meurt à 85 ans

19 février 2019 | PAR La Rédaction

Sa silhouette n’est plus à définir. Cheveux blancs, lunettes noires, mitaines en cuir. Une icône devenue populaire dans l’imaginaire collectif tout en restant le « Kaiser » dans l’élite de la mode. Pourtant, en ce mardi 19 février 2019, Karl Lagerfeld nous a quittés, laissant derrière lui de multiples créations, à la fois minimalistes et grandioses.

Par Cloé Assire

Il faudrait de nombreux ouvrages pour présenter ses débuts aux côtés de Pierre Balmain, puis de Jean Patou,  avant qu’il ne mette en place, de 1963 à 1983, le prêt-à-porter et les accessoires de la marque de mode Chloé avec notamment la célèbre robe « Violon ». Mais c’est surtout l’histoire de Chanel qu’il marquera en étant associée à sa direction artistique depuis son départ de chez Chloé, réinventant sans cesse les codes de cette maison au bord de la faillite avant son arrivée.  Les perles, camélias, lions, tailleurs en tweed, sacs emblématiques, etc. ont été renouvelés de façon surprenante à chacune des collections, la marque évoluant alors avec son temps. Le Kaiser impressionnera également pour les mises en scène des défilés Chanel qui, lors des Fashion Week, sont tant attendus. Que va pouvoir imaginer Karl Lagerfeld après les plages, les bars, les supermarchés ? Comment peut-il encore nous surprendre ? Aujourd’hui, la question est plutôt : qui va pouvoir lui succéder ?

Personnage atypique et mystérieux, travailleur acharné, le célèbre couturier allemand était également un grand dessinateur : les silhouettes étaient esquissées à l’aide de maquillage, des couleurs évanescentes mises en contrastes avec des lignes noires marquées sublimant l’allure imaginée. Mais ses talents ne s’arrêtaient pas là : la photographie faisait partie intégrante de son processus créatif qu’il contrôlait du début à la fin tout comme son image. En effet, au-delà de son travail, Karl Lagerfeld était aussi connu pour ses campagnes publicitaires pour la sécurité routière, pour la marque Opel ou encore Coca-Cola mais aussi pour avoir rendu un chat célèbre : la fameuse Choupette devenue elle aussi  une icône. Il deviendra même une Barbie ou encore une figurine Tokidoki, sa silhouette devenant comme une image de marque ce qui n’est pas sans rappeler Andy Warhol. « Je suis devenu comme le crocodile de Lacoste. Il va bientôt falloir me coudre sur les vêtements » s’amusait-il à souligner.

Dans les milieux élitistes comme populaires, le Kaiser ne laissait donc personne indifférent et son décès ne peut qu’en faire de même. Alors que le monde de la mode est en deuil, il serait de bonne augure, afin de lui rendre hommage, de porter un blanc immaculé et de bannir les joggings le temps d’une journée…

 

Visuel : ©Attribution-NonCommercial-NoDerivs 2.0 Generic (CC BY-NC-ND 2.0)

Clément Julliard remporte les planches de l’Icart
Les Wriggles sont de retour : ça chante et ça gratte toujours là où ça fait mal
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *