« Les écrivains du 7e art » : les grandes plumes derrière la caméra par Frédéric Mercier

22 avril 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Ballade littéraire et cinéphile dans les coulisses de films réalisés par des écrivains reconnus, les écrivains du 7e art propose de repenser mutuellement certains grands films et certains grands auteurs en rapport les uns avec les autres. Un parcours passionnant, érudit et vivant à lire aux éditions Séguier.

Note de la rédaction :

Nécessairement vingtièmiste, grand écran oblige, la promenade dans l’histoire des idées et de la création que propose Frédéric Mercier commencepar quelques transpositions impossibles : Le voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline par exemple. Il rappelle ensuite que certains grands écrivains ont vécu de leur écriture pour le cinéma qu’il s’agisse de Kessel, Gary ou Nimier (qui a écrit Ascenseur pour l’échafaud). Certains auteurs – comme Sagan pour Preminger ou Carrère pour lui-même- adaptent leurs propres œuvres, voire jouent dans leurs « films » (Paul Guégauf); Les portraits d’auteurs d’aujourd’hui qui sont aussi cinéphiles et cinéastes sont particulièrement passionnants : on y trouve Houellebecq ou Bégaudaud et passe le mur du son du 21 siècle. Enfin, Frédéric Mercier nous rappelle que certains films français comme ceux de Rohmer, Truffaut ou Desplechin peuvent presque s’ouvrir et se décrypter comme des livres… Les écrivains du 7e art est une mine d’informations et un parcours délicieusement français et littéraire dans les coulisses d’un cinéma d’auteur assumé.

Frédéric Mercier, Les écrivains du 7e art, Séguier, 372 p., 22 euros. Sortie le 31 mars 2016.

visuel : couverture du livre.


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: