[Coffret Dvd] Les Shtisel reviennent pour une deuxième saison émouvante

5 septembre 2016 Par Yaël | 0 commentaires

Série créée par Alon Zingman, les Shtisel est la série qui a ouvert en 2013 les arcanes de la vie quotidienne dans les quartiers religieux à tous les israéliens, même les plus laïcs. Après avoir édité la première saison (lire notre article), Pretty Pictures  donne à voir au public français la deuxième, où l’on continue de se passionner pour des personnages complexes et attachants. Un exercice de poésie et de démystification, à retrouver en dvd dès le 6 septembre 2016.

Note de la rédaction :

Toujours dans le quartier orthodoxe de Geula, à Jérusalem, le rêveur Akiva a renoncé à être prof et s’adonne au dessin et aux conversation de café, vivant encore avec son rabbin de père, Shulem. Mais les deux hommes n’ont pas renoncé à marier le fils. Alors que la maman de Shulem (et grand-mère d’Akiva) montre quelques signes de faiblesse dans sa maison de retraite, le frère de Shulem débarque de Belgique avec sa fille, Liby. Une idylle commence entre Akiva et Liby mais l’oncle estime que le neveu n’a pas une position assez stable et méritoire pour briguer la main de sa fille…

Avec encore plus de tendresse et de mélancolie que la première saison, les Shtisel poursuit se description unique et bouleversante de la vie quotidienne d’une famille juive orthodoxe à Jérusalem. On parle yiddish aussi bien qu’on joue aux jeux vidéos, et on y aime, mange et pleure avec autant de désordre et d’énergie que partout ailleurs. Centré sur le couple père/fils, cette nouvelle série d’épisodes affine leurs très beaux portraits, sans oublier de renouveler avec finesse et énergie la galerie des personnages qui les entoure. On se laisse à nouveau emporter dans le monde des Shtisel, si loin, si proche.

Les Shtisel, saison 2, saison intégrale, 12 épisodes de 48mn, sortie dvd Pretty Pictures le 6 septembre 2016, 33 euros.

Plus d’information sur la fanpage facebook française de la série.

visuel : Pretty Pictures

 


LAISSEZ UN COMMENTAIRE VIA FACEBOOK:

comments

Laissez un commentaire: