[Critique] du film « Demain tout commence » Retour sur le succès hivernal d’Omar Sy qui sort en DVD

2 avril 2017 Par
Gilles Herail
| 0 commentaires

Le dernier film d’Hugo Gélin a connu le deuxième meilleur bouche-à-oreille de l’année 2016 derrière le phénomène Merci Patron. Malgré un scénario artificiellement tarabiscoté, Demain tout commence séduit grâce à ses comédiens (Omar Sy, Clémence Poésy et Gloria Colston) et à un discours beaucoup moins consensuel qu’il n’y parait sur la famille. Notre critique à l’occasion de la sortie DVD du film le 7 avril 2017.

Extrait du synopsis officiel : Samuel vit sa vie sans attaches ni responsabilités, au bord de la mer. Jusqu’à ce qu’une de ses anciennes conquêtes lui laisse sur les bras un bébé de quelques mois, Gloria : sa fille ! Incapable de s’occuper d’un bébé et bien décidé à rendre l’enfant à sa mère, Samuel se précipite à Londres pour tenter de la retrouver, sans succès. 8 ans plus tard, alors que Samuel et Gloria ont fait leur vie à Londres et sont devenus inséparables, la mère de Gloria revient dans leur vie pour récupérer sa fille…

demaintoutcommence

Le box-office n’est pas une science exacte et le public s’amourache parfois de films que personne n’avait vu venir. Demain tout commence fait partie de ceux-là, mollement soutenu par la presse, promu par une bande-annonce confuse, réalisant un démarrage décevant début décembre (600.000 entrées). Avant de se laisser porter par le bouche-à-oreille des premiers spectateurs et de multiplier par 5 ce score pour dépasser largement les 3 millions de tickets vendus en fin de parcours. Une carrière étonnante qui se confirme à l’étranger avec 1 million de spectateurs en Allemagne, près de 300.000 aux Pays-Bas, un joli score en Russie et des débuts prometteurs ce weekend en Espagne.

Hugo Gélin (Comme des frères) s’est inspiré du film argentin No se aceptan devoluciones dont il a repris les grandes lignes. Un scénario complexe (un peu trop), qui enchaîne plusieurs ellipses, multiplie les rebondissements, les révélations, les retournements de situation, au détriment de la cohérence de l’histoire. Le public y a pourtant trouvé son compte, malgré les lourdeurs de certains changements de ton entre comédie et drame. Car Demain tout commence est un lointain héritier de Trois hommes et un couffin, qui parlait aussi différemment de la famille et avait tout aussi bien su capter l’air de son temps (avec le triomphe en salles que l’on connait). La famille qui gravite autour de Gloria n’est pas dans la « norme ». Une mère qui abandonne sa fille, un jeune fêtard qui se retrouve père du jour au lendemain, un meilleur ami homosexuel qui agit en tant que deuxième parent de substitution.

Et c’est ce joyeux bordel plein d’amour et de bons sentiments qui donne au film tout son charme. Une vie rêvée d’enfants, nourrie aux jeux, aux défis, aux belles histoires qui remplacent la triste vérité (comme dans La vie est belle de Benigni). Omar Sy donne parfois un peu trop dans les sourires et les éclats de rire qui sont devenus sa marque de fabrique. Mais le comédien trouve, grâce à ses partenaires, une tendresse plus discrète, que l’on entre-aperçoit, derrière la bonne humeur de façade. A l’image d’un film à la fois très formaté « comédie dramatique hivernale », mais défendant une vision beaucoup moins consensuelle de ce qui fonde le foyer.

Gilles Hérail

Demain tout commence, une comédie dramatique d’Hugo Gélin avec Omar Sy, Clémence Poésy, Gloria Colston, 1h58, sortie en DVD le 7 avril 2017, TF1 Vidéo / Universal Pictures Vidéo France. 

Visuels : © affiche et bande-annonce officielles du film